Discussion ce mardi avec le Qatar sur le terrorisme

le
1

PARIS, 17 novembre (Reuters) - Manuel Valls a déclaré qu'il verrait ce mardi avec le Premier ministre du Qatar comment accroître la lutte contre le terrorisme et son financement, après les attentats de vendredi en France. Les dirigeants du Qatar comme de l'Arabie saoudite luttent contre l'Etat islamique, a ajouté le Premier ministre français, mais le financement privé du terrorisme doit être combattu. "Le salafisme représente un vrai danger qu'il faut combattre", a dit le chef du gouvernement sur France Inter, et le gouvernement veut dissoudre des associations, fermer des mosquées et expulser des imams. Hasard du calendrier, a-t-il ajouté, "je rencontre aujourd'hui le Premier ministre du Qatar, qui est également ministre de l'Intérieur, que je connais bien et qui est particulièrement déterminé à lutter contre le terrorisme". "Donc nous aurons cette discussion pour voir comment nous pouvons, les uns et les autres, être beaucoup plus efficaces contre le terrorisme mais aussi pour lutter contre tout ce qui aujourd'hui, depuis des années, fonde la progression de cet islamisme radical", a-t-il ajouté. Interrogé sur les accusations de financement du terrorisme dont l'Arabie saoudite et le Qatar font régulièrement l'objet, Manuel Valls a répondu : "le pouvoir en Arabie saoudite comme au Qatar lutte contre Daech, ça c'est incontestable et je n'ai pas de raison de douter aujourd'hui de l'engagement de ces deux gouvernements". "Reste la question de l'ensemble de ces financements", a-t-il ajouté à propos d'éventuels financements privés du terrorisme dans ces pays. "Nous ne pourrions accepter aucun élément qui participe du financement de ce terrorisme contre nous." (Jean-Baptiste Vey, édité par Julien Ponthus)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • newwin le mardi 17 nov 2015 à 11:04

    mais le qatar exporte l islamisme chez nous je comprends plus rien !