Discriminations salariales : Birmingham contrainte d'amputer son portefeuille immobilier

le
0

La ville anglaise a été condamnée à verser un milliard de livres à ses ex-employées, moins payées que leurs collègues masculins. Pour régler l'ardoise, la municipalité se serait résolue à vendre quelques-uns de ses bâtiments emblématiques.

Une gigantesque ardoise d'un milliard de livres à régler. Pour avoir des années durant moins bien payé ses employées que leurs collègues masculins, la ville anglaise Birmingham se voit aujourd'hui contrainte de se délester d'une partie de son patrimoine immobilier, révèle la presse britannique. Le jugement de la Haute Cour de Londres remonte à 2012 et concerne plus de 4000 femmes de ménages, dames de service dans les cantines scolaires ou aides à domicile victimes de discriminations salariales avant que le gouvernement Blair ne rende obligatoire l'égalité hommes-femmes.

La municipalité a pu régler 450 millions de livres en empruntant au gouvernement mais il ne pourra pas lui en demander davantage. Elle cherche à provi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant