Discrimination : EasyJet écope d'une amende de 60 000 euros

le
0
Discrimination : EasyJet écope d'une amende de 60 000 euros
Discrimination : EasyJet écope d'une amende de 60 000 euros

Le tribunal correctionnel de Bobigny a tranché : la compagnie aérienne low-cost EasyJet a été condamnée ce jeudi à 60 000 euros d'amende pour avoir refusé l'embarquement à une passagère handicapée, au motif que celle-ci voyageait sans accompagnateurs.

Cette décision intervient alors que la société aérienne a déjà été condamnée pour le même motif en février par la cour d'appel de Paris. 

Egalement dans le collimateur de la justice, la société Europe Handling a aussi été condamnée. Cette dernière, qui sous-traite l'enregistrement et l'embarquement des passagers d'EasyJet à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, devra pour sa part s'acquitter d'une amende de 30 000 euros. Les deux entreprises auront en outre l'obligation de publier l'énoncé du jugement dans le quotidien Le Monde à leurs frais. 

VIDEO. Easyjet condamné à 60.000 euros pour discrimination

Une femme hémiplégique empêchée d'aller aux obsèques de son fils

La plaignante, une femme hémiplégique de 65 ans, devait se rendre le 11 octobre 2009 aux obsèques de son fils au Portugal. Refusée à l'embarquement au motif qu'elle voyageait seule et forcée à acheter en urgence un aller-retour auprès d'une autre compagnie, elle avait par la suite déposé plainte pour discrimination.

Elle avait pourtant fait part de son handicap à la compagnie aérienne la veille, en précisant qu'elle pouvait se mouvoir mais pas descendre et monter seule dans l'avion. Celle-ci lui avait assuré qu'elle pourrait «exceptionnellement» voyager seule en vertu d'un règlement interne en vigueur entre 2008 et 2011 selon lequel les personnes à mobilité réduite devaient déclarer leur situation au minimum 48 heures avant le vol afin qu'elle leur organise une assistance spécifique.

A charge ensuite aux équipes au sol d'Europe Handling de vérifier, avant l'embarquement, le degré d'autonomie des passagers handicapés. Des équipes qui refusaient parfois l'accès ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant