Discours de Valls : les patrons veulent plus qu'une déclaration d'amour

le
0
Manuel Valls a été très applaudi, mercredi, au Medef.
Manuel Valls a été très applaudi, mercredi, au Medef.

"J'aime l'entreprise." Manuel Valls n'a pas été avare en mots ni en formules, mercredi, pour séduire le parterre de patrons réunis sur le campus d'HEC, à Jouy-en-Josas, à l'occasion de l'université d'été du Medef. Jusqu'à la déclaration d'amour. Deux jours après avoir fait "acte d'autorité" en débarquant du gouvernement ceux qui n'étaient pas totalement sur sa ligne économique, le Premier ministre était particulièrement attendu : de nombreux patrons ont dû l'écouter debout, faute de place sous la grande tente dressée pour l'occasion. "Il est absurde de parler de cadeaux aux patrons" Ils n'ont pas été déçus. Manuel Valls leur a délivré un discours résolument pro-entreprises. "Il est d'usage d'opposer la gauche et le monde de l'entreprise, il faut sortir de ces postures", a-t-il lancé d'emblée, pour ne plus dévier de son éloge aux entrepreneurs. "La France a besoin de vous", "le retour de la croissance passera d'abord par les entreprises", "ce sont les entreprises qui créent les emplois", "il n'y a pas d'emplois sans employeurs"... Manuel Valls l'a répété de toutes les manières possibles et imaginables : la sortie du marasme passe par le redressement des entreprises. Il est donc "absurde de parler de cadeaux faits aux patrons" à propos des baisses de charges et d'impôts prévues par le pacte de responsabilité : "Ce n'est pas seulement une mesure favorable aux entreprises, c'est une mesure favorable à tous les salariés." Les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant