Discours de Hollande : espoirs français, réserves algériennes

le
0
L'intervention du président français a été saluée par les parlementaires algériens, qui estiment cependant qu'il n'est pas allé assez loin. » INFOGRAPHIE - 50 ans de relations franco-algériennes

Envoyé spécial à Alger

Les espoirs français et algériens ne sont pas toujours les mêmes. Avant le discours de François Hollande au Palais des nations devant les parlementaires algériens, les attentes n'étaient pas identiques, même si de part et d'autres, on misait beaucoup sur le «nouvel âge» dont parle le président de la République. Il y a beaucoup «d'ondes positives», assure le sénateur UMP Jean-Pierre Raffarin avant le début de l'intervention. «François Hollande appartient à cette gauche sans complexe et sans compromis avec le passé colonial», affirme Jean-Pierre Mignard, avocat et ami du chef de l'Etat. «Il se passe quelque chose de l'ordre de la confiance entre les deux pays», explique la ministre déléguée à la francophonie Yamina Benguigui.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant