Discours de Donald Trump : un vocabulaire adapté aux... 9-10 ans

le
1
Discours de Donald Trump : un vocabulaire adapté aux... 9-10 ans
Discours de Donald Trump : un vocabulaire adapté aux... 9-10 ans

Dans la course à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle de 2016, Donald Trump se distingue régulièrement de ses rivaux par ses propos outranciers et provocateurs. Des propos qui ne choquent pas tous les électeurs américains puisqu'ils sont toujours 38% à le soutenir selon un sondage Washington Post/ABC publié mardi, voire 41% selon l'institut de l'université Monmouth. Mais au-delà du contenu de ses discours, le candidat-milliardaire se démarque aussi par la manière dont il s'exprime. La pauvreté de ses discours ne résiste pas à une analyse scientifique... 

Le linguiste Rudolf Flesch et le scientifique J. Peter Kincaid ont développé pour la marine de guerre américaine une méthode qui permet de déterminer la complexité d'un texte écrit en anglais, en fonction de la longueur de ses phrases et du nombre de syllabes dans les mots utilisés. Si l'on applique le test Flesch-Kincaid aux discours d'introduction et de conclusion tenus par les neuf candidats républicains, lors du débat de mardi soir à Las Vegas (ouest), il en ressort ainsi que c'est Donald Trump qui a le langage le plus pauvre.

Selon les calculs issus de cette méthode, le magnat de l'immobilier a tenu un discours que des enfants de 9-10 ans auraient pu comprendre. Dans ses discours d'introduction et de conclusion, moment où les candidats doivent résumer le plus efficacement possible leur message, il n'a utilisé en 1 minute 30 que 7% de mots de plus de trois syllabes (l'anglais est une langue où les mots sont plus courts que le français).

Il use et abuse de mots courts et simples

Pour étayer ses arguments, Trump use et abuse de mots courts et simples, comme «good», «bad» et «great» (en français : «bons», «méchants» et «génial»). Il a ainsi conclu son intervention à Las Vegas en promettant : «Si je suis élu président, nous allons nous remettre à gagner. Nous allons beaucoup gagner. Et nous allons avoir un pays ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku il y a 12 mois

    TRUMP utilise la méthode des LEPEN .. des mots , des discours , des théories de cour de récréation ... Le pire c'est que ça marche sur 30% de nos compatriotes !!