Discours antisarkozyste ancré à gauche

le
3
Tout juste investi, le président a multiplié les critiques larvées envers son prédécesseur.

C'était son tout premier discours de président de la République. Mais ce discours de onze minutes, prononcé mercredi dans la salle des fêtes de l'Élysée, François Hollande l'a voulu résolument antisarkozyste. Il a multiplié les critiques larvées envers son prédécesseur. Des critiques sur l'homme Nicolas Sarkozy, son action à la tête de l'État et sa conception du pouvoir. Des critiques que François Hollande a en outre choisi de ne pas effacer à la fin de son discours quand, après avoir vanté l'action de cinq de ses prédécesseurs, il a fait l'impasse sur celle de Sarkozy, se contentant de lui «adresse(r) (s)es v½ux pour la nouvelle vie qui s'ouvre devant lui».

Hollande, le «président normal», veut croire que sa présidence sera l'exact opposé de celle de son prédécesseur. Comme si son quinquennat ne devait se construire que dans la comparaison avec celui qui vient de s'achever. «Je ne déciderai pas de tous, pour tout et partout», a-t-il assuré, affir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le mercredi 16 mai 2012 à 10:30

    hollande a vraiment un comportement minable !

  • chatnour le mardi 15 mai 2012 à 22:48

    et que tu n'as pas élu pour toi mais contre Lui !

  • E.DAV le mardi 15 mai 2012 à 22:27

    blaireau faudrait pas oublier que tu as accéder au plus hautes fonctions de l’état qu'avec 2 % de plus.