Dis-moi combien tu gagnes, je te dirai si tu es riche

le
1
Selon l'institut de sondage Odoxa, les Français entretiennent un rapport complexe avec l'argent.
Selon l'institut de sondage Odoxa, les Français entretiennent un rapport complexe avec l'argent.

5 000 et 500 000. C?est, en euros, les niveaux médians de revenus et de patrimoine qui suffisent à faire basculer, aux yeux des Français, les salariés concernés dans la catégorie des "riches". Des chiffres éloquents qui prouvent que les sondés ont nettement revu à la baisse les seuils au-dessus desquels "on peut considérer qu?une personne est riche". En 2011, ils se situaient à 6 000 euros et 1 million d?euros. Comment expliquer une telle disparité ? Pour Gaël Sliman, d'Odoxa, "le riche est celui qui gagne en gros deux ou trois fois plus" que le sondé. Donc, si ce dernier gagne en moyenne moins d?argent, le salaire du riche baissera lui aussi, en toute logique.

Une "haine des riches" ?

Que la barre des 5 000 euros étonne par sa faiblesse peut se comprendre. Elle est pourtant liée à la réalité statistique suivante : seuls 5 % des Français ont un salaire supérieur à 4 300 euros net par mois. Résultat, seul un quart des Français sont convaincus que leurs parents jouissaient d'une meilleure situation personnelle qu'eux. "Un sentiment de déclassement et de défiance en l'avenir", si l'on en croit le responsable d'Odoxa. Selon la même enquête, 72 % des Français considèrent comme positif le fait de vouloir gagner de l?argent. Pourtant, ils sont 78 % à penser qu?être riche est mal vu. Une "haine des riches" partagée, selon l'agence, par toutes les catégories de revenus. On retiendra que la richesse perçue dépend...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ANOSRA le mercredi 24 juin 2015 à 17:23

    Moi Président qui n'aime pas les riches est donc un riche qui a toutefois su échapper à l'ISF en estimant sa fortune pil poil au-dessous de la barre !