Dirk : les services de l'État mis en cause

le
0
VIDÉO - En visite en Bretagne, où élus et habitants sont en colère devant le manque d'informations pendant la tempête, Manuel Valls a reconnu jeudi une «erreur d'appréciation» et demandé aux préfets d'en tirer les enseignements. Manuel Valls admet «une erreur d'appréciation»

Après la tempête, Manuel Valls est venu jeudi apaiser la colère. En pleine polémique sur le dysfonctionnement de l'alerte crue, le ministre de l'Intérieur s'est pressé au chevet des communes du Finistère touchées par des inondations subites.

Venu «à la demande du président de la République» et apparemment désireux de calmer les esprits au plus vite, le ministre a reconnu jeudi «une erreur d'appréciation» des services de l'État qui n'ont pas suffisamment pris en compte le risque de crues en Bretagne lors du passage de la tempête Dirk.

Dans la nuit de lundi à mardi, à la veille de Noël, une artère centrale de Morlaix a notamment été engloutie sous 1,40 m d'eau. Un véritable ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant