Dirigée par l'UMP, Marseille vote Hollande

le
0
S'il est resté majoritaire dans les Bouches-du-Rhône (52,83% contre 47,17% à M. Hollande), Nicolas Sarkozy a reculé de près de 6 points par rapport à 2007. Il est battu à Marseille, deuxième ville de France.

Marseille la rebelle dirigée par l'UMP est rentrée dans le rang. La deuxième ville de France, qui avait coutume de voter à contre-courant du reste de la France jusqu'en 2007, a voté dimanche majoritairement pour François Hollande mais de façon mesurée puisque le candidat socialiste a recueilli 50,87% des voix contre 49,13% à Nicolas Sarkozy. La capitale régionale fait donc exception dans une région qui globalement est restée ancrée à droite en accordant 57,60% des suffrages au président sortant (en recul de plus de 4 points par rapport aux 61,84% de 2007), contre 42,40% à Hollande.

La mobilisation n'a été que très légèrement supérieure au premier tour avec 79,11% contre 77,42%. Dans une ville où le Front national avait capté 21,22% des voix au premier tour, le report de voix vers Sarkozy n'a pas été suffisant pour lui assurer un score comparable à celui de 2007 (55,72%).

La ville reste partagée, majoritairement à gauche dans le nord et à droite dans le sud.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant