DirecTravel, le tourisme sans escale

le
0
57 exposants et 78 destinations pour concevoir des itinéraires sur mesure : c'est début octobre à la Cité de la mode et du design, à Paris. 
57 exposants et 78 destinations pour concevoir des itinéraires sur mesure : c'est début octobre à la Cité de la mode et du design, à Paris. 

Après vingt-cinq ans à la tête de Fleuves du monde et de Terre voyages, Christophe Sentuc aurait pu définitivement tourner la page du tourisme. C'était sans compter sur l'âme de poil à gratter de ce baroudeur entrepreneur qui souhaite à présent titiller le modèle de l'industrie du voyage. Les 1er et 2 octobre prochains, Christophe Sentuc organise ainsi à la Cité de la mode et du design à Paris le premier salon DirecTravel. L'objectif ? Réunir et promouvoir ses concurrents d'hier : les réceptifs locaux.

Du bout du monde à Paris

Derrière ce jargon de professionnels se cachent les agences de tourisme locales auprès desquelles les voyagistes (Nouvelles Frontières, Thomas Cook, Kuoni?) ont l'habitude de sous-traiter. Mais, Internet ayant bouleversé la façon de « consommer du voyage », les clients n'hésitent plus à s'adresser directement à ces défricheurs d'itinéraires locaux, qui profitent alors de l'absence d'intermédiaire pour proposer des prix imbattables.  Francophones et rompus aux exigences d'une clientèle européennes, les « réceptifs » sont, pour Christophe Sentuc, l'avenir du tourisme. « L'heure est à la désintermédiation. DirecTravel vise à promouvoir ses structures locales, qui sont devenues de véritables voyagistes délocalisés », explique-t-il.

Concurrence déloyale ?

Officiellement, il ne sera pas question pour la soixantaine de participants attendus de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant