Direction de l'UMP: Devedjian demande de nouvelles élections «rapidement»

le
0
Direction de l'UMP: Devedjian demande de nouvelles élections «rapidement»
Direction de l'UMP: Devedjian demande de nouvelles élections «rapidement»

Patrick Devedjian, ancien ministre UMP, a demandé jeudi sur i-Télé de «nouvelles élections, rapidement, de la direction de l'UMP», qui donneraient une «légitimité incontestable» à qui serait élu et permettraient de «sortir des polémiques» internes.

L'élection de Jean-François Copé à la tête du parti en novembre 2012 est «discutée, contestée depuis ce qui s'est passé. Je ne dis pas qu'il n'est pas légitime, mais il y a un débat, ça pourrit la situation», a-t-il expliqué. «Sortons de ça en procédant à de nouvelles élections!», s'est-il exclamé. «Je demande que rapidement nous procédions à de nouvelles élections de la direction de l'UMP et qu'ainsi on regarde devant nous et pas derrière», a-t-il dit, insistant sur des élections «dans les meilleurs délais». Selon Devedjian, «sur le principe, quand on a ce genre de difficultés, on en sort par l'élection, une élection indiscutable qui donne la légitimité à celui qui la gagne».

Questionné sur un article de L'Express, qui s'interroge cette semaine sur des voyages en hélicoptère que François Fillon aurait facturés à l'UMP pour rentrer chez lui dans la Sarthe quand il était Premier ministre, Devedjian a jugé «inutile d'entretenir des polémiques» à l'UMP. Le député des Hauts-de-Seine a indiqué que du temps où il était secrétaire général de l'UMP et François Fillon à Matignon, il lui était arrivé d'autoriser ce dernier à voyager en avion (aux frais du parti) pour ses déplacements dans le cadre de campagnes électorales mais que celui-ci ne s'en était «jamais servi à titre privé».

Valls est «un problème» pour Hollande

Dans le même entretien sur iTélé, Patrick Devedjian, ancien ministre UMP, a affirmé jeudi que le chef du gouvernement Manuel Valls était «un problème» pour le président François Hollande. «Manuel Valls est dynamique, courageux et énergique (...) Ça me rappelle quelqu'un», a dit Devedjian, en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant