Direct Energie va racheter Quadran, envisage de lever 100 mlns

le
0
    PARIS, 15 juin (Reuters) - Direct Energie  DIREN.PA  a 
annoncé jeudi être entré en négociations exclusives en vue 
d'acquérir le groupe Quadran, l'un des principaux producteurs 
indépendants d'énergies renouvelables en France, un achat 
stratégique pour lequel il envisage une augmentation de capital 
de 100 millions d'euros. 
    Troisième acteur français de l'électricité et du gaz, Direct 
Energie précise dans un communiqué que le rachat de 100% des 
actifs de production de Quadran auprès de la holding Lucia lui 
permettra de mettre la main sur des activités d'éoliennes 
terrestres, solaires, hydrauliques et de biogaz, dont la 
puissance installée d'ici fin 2018 est estimée à plus de 800 
mégawats (MW) bruts.  
    Le prix d'acquisition est de l'ordre de 303 millions 
d'euros, un montant assorti d'un mécanisme de complément de prix 
de 113 millions d'euros maximum, payable en fonction du rythme 
de mise en service d'ici à mi-2019 des projets de Quadran en 
cours de construction. 
    Le complément de prix pourrait être payé à hauteur de 75 
millions d'euros maximum par l'émission, immédiatement et à 
terme, de nouvelles actions Direct Energie à un cours égal à la 
moyenne pondérée du cours durant les 20 derniers jours de 
Bourse, soit 49,205 euros par action.  
    Pour financer cette opération, Direct Energie précise avoir 
déjà sécurisé un ensemble de facilités souscrites de manière 
ferme par BNP Paribas  BNPP.PA , qui permettront de financer 
l'ensemble de ses engagements. 
    Dans ce cadre, le groupe envisage de réaliser une 
augmentation de capital d'un montant d'environ 100 millions 
d'euros. 
    L'opération, ajoute-t-il, devrait être finalisée d'ici la 
fin de l'année 2017.  
    Au 31 décembre 2016, Quadran disposait d'un parc de 
production d'énergies renouvelables d'une puissance brute 
globale de l'ordre de 363 mégawatts (MW). La société a prévu de 
mettre en service près de 450 MW supplémentaires de janvier 2017 
à fin 2018. Elle a aussi un portefeuille de projets représentant 
environ 2.000 MW.  
    Dans ce contexte, indique Direct Energie, le projet 
d'acquisition, qui portait une dette financière nette de près de 
265 millions d'euros au 31 décembre 2016, devrait générer un 
résultat d'exploitation (Ebitda) de plus de 40 millions d'euros 
en 2017, de plus de 60 millions en 2018 et de plus de 100 
millions d'euros en 2019.  
     
    Voir aussi : 
    * 23/05/2017-Les rivaux d'Engie et d'EDF espèrent un regain 
de concurrence en France       
 
 (Dominique Rodriguez, édité par Véronique Tison) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant