Direct Energie a roulé pour Romain

le , mis à jour à 07:00
0
Direct Energie a roulé pour Romain
Direct Energie a roulé pour Romain

Angers (Maine-et-Loire)

De l'un de nos envoyés spéciaux

 

Il allait devenir l'un des leurs. A leurs yeux, il l'était déjà. Pour certains, c'était même un frère. Romain Guyot devait intégrer l'équipe pro de Direct Energie cette saison et disputer son premier Tour de France. Il avait 23 ans. Il est mort le 3 mars dernier, fauché par un camion sur une route d'entraînement.

 

Il était né à Angers, où son copain Bryan Coquard, de six mois son aîné, a joué la gagne, hier. Porté par un feu sacré, le sprinteur et chef de file de Direct Energie a terminé troisième derrière Cavendish et Greipel, mais devant Sagan ou Kittel. « Après sa disparition, ça a été dur, souligne le jeune homme à la mine enfantine. J'ai perdu un ami, un membre de notre famille. Nous sommes en deuil. Avec Angelo Tulik, on était très proche de lui et on a décidé de lui rendre hommage sur ses terres. On avait tous un liseret rouge sur la manche droite avec son nom écrit dessus. » Et Coquard lui a offert un podium. « Je suis un peu déçu, car il n'a pas manqué grand-chose, poursuit-il. J'étais dans le vent et j'ai fait un très, très gros sprint. Ça fait du bien de sentir que l'équipe est soudée autour de moi et croit vraiment en moi. Dès que j'aurai l'occasion, je la saisirai. »

 

Beaucoup d'émotion pour Bernaudeau

 

Thomas Voeckler, 37 ans, le doyen et capitaine de Direct Energie, s'est également montré sur les routes du Maine-et-Loire. Il a rejoint Armindo Fonseca (Fortuneo), échappé depuis le départ, dans le deuxième tiers du parcours et leur escapade commune a pris fin à 8 km du but. « Je suis sorti parce que c'était un peu ennuyeux pour tout le monde, explique-t-il.

 

A aucun moment je n'ai pensé que ça pouvait aller au bout, mais j'avais envie de me faire plaisir. Je suis fier d'avoir remporté le prix de la combativité, même si peut-être qu'Armindo le méritait plus. En tout cas, ce n'était ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant