Diniz veut convaincre Casino de se rapprocher avec Carrefour

le
0
INTERVIEW - Associé de Casino, l'entrepreneur brésilien explique l'intérêt du rapprochement entre les deux enseignes. Un projet farouchement combattu par Casino. Il s'en explique au Figaro .

À Sao Paulo

LE FIGARO. - Vous attendiez-vous à ce que votre projet suscite une telle levée de boucliers?

Abilio DINIZ. - Pao de Açucar est un fleuron national au Brésil, comme Carrefour et Casino en France. C'est normal que ce projet suscite beaucoup d'intérêt et de passion. Je n'ai pas été en mesure de l'expliquer dès le départ. La polémique a surtout concerné le rôle qu'y jouerait BNDES - ce qui est plus un sujet poli­tique - que sur le projet lui-même. C'est un projet gagnant-gagnant pour les actionnaires brésiliens de GPA, ceux de Carrefour et ceux de Casino. Le potentiel de croissance de Casino en France est limité, le Brésil est en revanche très important. J'ai beaucoup d'admiration pour Carrefour, qui m'a beaucoup inspiré pour GPA.

Pourquoi voulez-vous marier GPA et Carrefour Brésil?

La marge opérationnelle de GPA est supérieure à 7%, celle de Carrefour Brésil est inférieure à 1%. Si nous pouvons mettre Carrefour au même niveau que GPA, les per

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant