Dimitri Szarzewski : " On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes "

le
0

Après la défaite du Racing 92 à domicile face à Castres samedi soir, le capitaine francilien Dimitri Szarzewski a dressé le bilan des insuffisances des Ciel-et-Blanc lors de ce match. Il a aussi salué l'engagement mis par les joueurs du CO durant la rencontre.

Dimitri Szarzewski, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu un Racing 92 autant malmené, surtout à domicile ?
C’est sûr que c’est décevant mais, en même temps, on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. On a été dominés, on a été trop faibles en conquête, on a manqué de munitions. Et, une fois qu’on avait le ballon, c’est dommage car on a réussi à se créer des occasions mais on a manqué d’efficacité et, surtout, on a manqué de patience. C’est ce qui nous a fait défaut ce soir (samedi).

C’est dû à quoi ? A des Castrais qui avaient très bien préparé leur affaire ? Il y a eu beaucoup d’engagement...
Oui, il y a eu énormément d’engagement, énormément de rythme. Mais on savait à quoi s’attendre face à cette équipe. On les avait joués au match aller, ça s’était mal passé pour nous. On avait à coeur de laver l’affront mais, malheureusement, ils sont venus avec énormément d’intentions et ils en sortent vainqueurs. Je ne pense pas qu’on ait failli dans l’engagement, on a mis énormément d’investissement dans ce match mais on n’a pas été toujours récompensés. Encore une fois, comme j’ai pu le dire, ça a été difficile en conquête, on a perdu trop de munitions, notamment en touche. C’est normalement un secteur où on est efficaces et, là, malheureusement, on a perdu trop de ballons et, tout simplement, ça nous a manqué à la fin du match.

Des nouvelles de vous, tout va bien ?
C’est juste un coup, une béquille sur le quadriceps, rien de très méchant. C’est douloureux et, en plus avec des températures assez froides, c’est difficile de reprendre le jeu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant