Dimitri Szarzewski : « Je suis fier d'être le capitaine de cette équipe »

le
0

Le Racing 92 a remporté ce vendredi son premier Bouclier de Brennus depuis 26 ans en disposant de Toulon en finale au Camp Nou à Barcelone (29-21). Arborant fièrement le trophée, Dimitri Szarzewski est apparu euphorique en conférence de presse. Le talonneur a tenu a souligner l'état d'esprit de ses troupes afin de remporter ce titre tant attendu.

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01571056/zone/1/showtitle/1/src/u3lfvu'] Dimitri Szarzewski, quel est votre premier sentiment après ce titre ? C’est tout simplement énorme ce que nous sommes en train de vivre. Les émotions et cette finale délocalisée à l’étranger. C’est historique. Nous avons perdu cette finale de Coupe d’Europe et là, gagner celle de Top 14, c’est encore plus beau. Le scénario est incroyable... C’est ça, c’est exceptionnel. En demi-finale, nous nous sommes fait critiquer mais nous avons gagné. En finale, nous avons joué quasiment tout le match à 14 contre 15. Nous avons été solidaires. Je suis fier de mes coéquipiers. Je suis fier d’être le capitaine de cette équipe. C’est un moment exceptionnel. Je leur avais dit avant le match que c’était magique ce que nous étions en train de vivre. Mais si on voulait que ce soit exceptionnel, nous savions ce qui nous restait à faire, soulever ça (le Bouclier de Brennus, ndlr). Le Racing 92 a du cœur... Oui le Racing a du cœur. Ce groupe s’aime, nous nous aimons. Nous vivons des moments merveilleux tous les jours au Racing, au Plessis-Robinson. Nous travaillons. Il y a un investissement de la part de tous les joueurs, du staff et du président. Nous avons été récompensés. Nous allons savourer et pas que ce soir, je vous le dis... (sourire). Nous allons passer de bonnes vacances. Nous reprenons le 30 juillet. Apparemment, nous avons un match le 05 août, je ne sais pas si nous serons prêts (rires).

Dimitri Szarzewski : « Cette saison est quasiment parfaite »

En tant que capitaine, quel a été votre rôle après la finale de Champions Cup perdue face aux Saracens ? C’était tout simplement de remobiliser les troupes. Cela a été un vrai coup dur. Nous avons su réagir, nous nous sommes entraînés, nous avons répondu présent et les résultats étaient là. Cette victoire est encore plus belle après l’avoir perdue (la finale de Champions Cup, ndlr). Cette saison est quasiment parfaite. Nous gagnons la Natixis Cup à Hong-Kong même si cela ne représente pas grand-chose mais là, quelque chose est né. A Hong-Kong, nous jouons les Highlanders et nous gagnons. Derrière, nous remportons le Trophée de Coubertin, nous perdons malheureusement cette finale de Champions Cup. Puis enfin, nous arrivons à nous hisser en finale de Top 14 et nous la gagnons. Nous soulevons le Bouclier de Brennus. Nous avons rempli notre mission. Comment avez-vous vécu le fait de jouer devant presque 100 000 personnes ? C’est tout simplement incroyable. Au début, quand nous sommes rentrés sur le terrain, nous nous sommes fait siffler et nous avons su retourner le cœur des supporters. Quand nous avons joué à 14, on les a conquis, nous avons commencé à porter et à jouer avec le ballon. Nous avons trouvé les intervalles, nous avons joué en avançant et nous avons marqué des points. On a senti le soutien du public et cela nous a aidés à nous transcender et à aller chercher vraiment la gagne. C’est magnifique. Quel est votre sentiment sur vos entraîneurs qui ont réalisé plusieurs coachings gagnants ? Depuis le début, Laurent Travers et Laurent Labit avaient dit trois ans (pour gagner un titre ndlr). Cela fait trois ans, nous sommes champions. Cela se construit une équipe. Nous avons vécu des temps forts et des temps faibles mais nous sommes récompensés. C’est merveilleux. Le président est content car le club va faire des économies. Nous sommes capables de jouer à 14 sans demi de mêlée (rires). Avec notre envoyé spécial à Barcelone, Julien Chalouette.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant