Dimitri Szarzewski : " Il faut prendre le Canada au sérieux "

le
0
Dimitri Szarzewski : " Il faut prendre le Canada au sérieux "
Dimitri Szarzewski : " Il faut prendre le Canada au sérieux "

Dans une semaine charnière avant d'affronter le Canada, Dimitri Szarzewski reste concentré sur l'objectif de tout un groupe : la qualification pour les quarts de finale.

Dimitri Szarzewski, la victoire face à la Roumanie a-t-elle lancé votre Coupe du monde ?
Bien sûr ! Je pense que le match face à la Roumanie va nous servir pour la suite. On est passé au Canada maintenant. Ce matin (dimanche), on a fait une séance vidéo sur eux. On a vu comment ils jouaient, leur alignement en touche... On est en train de les analyser pour les prendre comme il faut et ne pas se tromper d’adversaire. 

Allez-vous reprendre des choses par rapport au match face au Canada en Coupe du monde il y a quatre ans ?
Je n’étais pas sur la feuille de match mais je me souviens des conditions climatiques. Malgré les trombes d’eau, on est arrivé à arracher un bonus offensif qui nous permet de nous qualifier pour les quarts de finale. On a eu de grosses difficultés pour les battre. Ils alternent bien et sont solides sur les zones de combat. Quand on voit ce qu’ils ont fait face à l’Italie, il faut les prendre au sérieux. Ils peuvent nous poser des problèmes. 

Pas de pression pour le bonus offensif 

C’est bonus offensif ou rien cette année ?
Déjà, on va se concentrer sur la victoire. Après, si la rencontre se déroule bien pour nous, on peut penser au bonus offensif. On veut mettre notre jeu en place et prendre du plaisir. 

Ça passe par un jeu au sol efficace ?
Oui. On a eu une petite piqûre de rappel hier (samedi) à l’entrainement. On va travailler toute la semaine pour avoir des ballons propres et mettre en place notre jeu. Au niveau du combat et des rucks, on a tendance à pêcher.

Est-ce que vous avez déjà le match contre l’Irlande en tête ?
Non. Franchement, on prend les matchs les uns après les autres. On a vu la difficulté d’enchaîner les matchs. 

Qu’avez-vous pensé du match Angleterre - Pays de Galles ?
C’était un super match à voir. Au Racing, je joue avec quelques Gallois donc ça m’a fait plaisir de les voir gagner. J’ai envoyé un petit message à Luke Charteris, Jamie Roberts, Mike Philipps et Dan Lydiate pour les féliciter. Ils ont fait un grand match. Les Anglais ont dû passer une mauvaise nuit. Mais vous savez tout comme moi qu’ils peuvent toujours se qualifier. En 2011, l’équipe de France a perdu deux matchs de poules et est allée en finale.

C’est vraiment le même Jamie Roberts qui joue au Racing ?
Oui, oui je vous l’assure ! Il a fait quelques bons matchs surtout contre les Anglais. Il avait fait un gros match face à Northampton en Coupe d’Europe. Il aime beaucoup jouer contre eux. 

Un groupe soudé 

Est-ce qu’il y a une bataille pour les places restantes dans l’équipe de départ ?
Non, c’est une équipe soudée. On est 31 joueurs et on a besoin de tout le monde. Il peut se passer beaucoup de choses encore avant la fin. Forcément, il y a une équipe qui va se dessiner pour le Canada et un autre pour l’Irlande. On s’entraide, ça fonctionne pour l’instant. 

Certains joueurs se sentent-ils moins concernés ?
Il faut que tous les joueurs restent concernés. Il peut y avoir des blessures, des contre-performances, des aléas qu’on ne maitrise pas. Il faut vraiment rester concentré sur notre objectif.

Le temps entre les matchs va être de plus en plus long. Comment se passe la vie du groupe hors rugby ?
Après le match contre la Roumanie, on a eu deux jours de repos avec quartier libre vendredi. Ceux qui ont eu la chance d’avoir leur famille ici ont eu un gros bol d’air. Sinon, on trouve des activités pour passer le temps. On joue aux cartes, à la console... Il y a aussi pas mal de matchs à la télévision en ce moment. On prend du plaisir à regarder les autres jouer. 

Propos recueillis par notre envoyé spécial en Angleterre, Jean-François PATURAUD 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant