Dilma Rousseff promet de réduire les dépenses publiques

le
1
DILMA ROUSSEFF PROMET UNE BAISSE DES DÉPENSES PUBLIQUES
DILMA ROUSSEFF PROMET UNE BAISSE DES DÉPENSES PUBLIQUES

BRASILIA (Reuters) - Le gouvernement brésilien va réduire les dépenses publiques afin de permettre la relance de l'économie en faisant en sorte de peser le moins possible sur la population, a déclaré la présidente Dilma Rousseff qui entamait officiellement jeudi un nouveau mandat de quatre ans.

"Nous allons prouver qu'il est possible de procéder à des ajustements économiques sans supprimer des droits et sans trahir les engagements passés", a-t-elle dit devant le Congrès.

"Plus que quiconque, je sais ce dont le Brésil a besoin pour renouer avec la croissance. Les premières mesures à prendre sont une remise à plat des comptes publics, encore plus d'économies, une relance des investissements et des efforts pour une meilleure productivité", a-t-elle ajouté.

En écho au scandale de pots-de-vin concernant Petrobras, le géant pétrolier brésilien, la présidente a annoncé la mise en place de mécanismes destinés à prévenir la corruption dans les entreprises publiques.

Dilma Rousseff, 67 ans, a été réélue fin octobre à la présidence brésilienne après avoir devancé son adversaire de l'opposition Aecio Neves au second tour. Sa formation, le Parti des travailleurs (PT), est au pouvoir depuis douze ans et a mis en oeuvre des programmes de redistribution sociale qui ont contribué à sortir plus de 40 millions de Brésiliens de la pauvreté.

(Alonso Soto et Silvio Cascione, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9323787 le vendredi 2 jan 2015 à 10:12

    Faux, ils sont toujours dans la pauvreté ! certes, avec 1500 Réais, on fait partie de la "classe moyenne" avec les Pétistes", soit 450 euros/mois pour une famille avec un coût de la vie supérieure à la France dans beaucoup de domaines ... Les socialistes sont, quelque soit le pays, d'indécrottables voleurs (dans des proportions insoupçonnées) et menteurs, propagandistes à la Goebbels

Partenaires Taux