Dijsselbloem ne s'attend pas à un accord vendredi avec la Grèce

le
0
    AMSTERDAM, 22 avril (Reuters) - Il est peu probable que la 
Grèce et ses créanciers internationaux parviennent dès ce 
vendredi à un accord susceptible de déboucher sur un déblocage 
de nouvelles tranches d'aide et d'ouvrir la voie à des 
discussions sur un allègement de la dette grecque, a déclaré le 
président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem. 
    "Il y a de bonnes nouvelles en provenance d'Athènes, donc 
attendons de voir où nous en sommes", a déclaré Jeroen 
Dijsselbloem, peu avant le début d'une réunion de l'Eurogroupe à 
Amsterdam. 
    "Si des progrès sont réalisés sur le contenu du programme et 
sur les étapes à suivre, il faudra alors ouvrir des discussions 
sur la dette. Nous ne sommes qu'au début de cette discussion, 
donc je n'attends pas d'accord aujourd'hui", a-t-il déclaré peu 
avant l'ouverture d'une réunion des ministres des Finances de la 
zone euro. 
    "La dette est une question dont nous n'avons pas discuté 
jusqu'à présent. La seule promesse que nous ayons faite s'est 
que si les Grecs s'engageaient et respectaient intégralement le 
programme que nous évoquons, alors nous réfléchirions, si 
nécessaire, à de nouvelles mesures sur la dette." 
    Le commissaire européen aux Affaires économiques et 
monétaires, Pierre Moscovici a déclaré de son côté que la Grèce 
et ses créanciers étaient proches d'un accord sur les réformes 
qu'Athènes doit mettre en oeuvre pour obtenir de nouveaux 
crédits tout en insistant sur la nécessité de respecter les 
accords déjà passés. 
    Les créanciers de la Grèce exigent qu'elle dégage un 
excédent primaire de 3,5% de son PIB en 2018 et au-delà. Le FMI 
juge cet objectif irréaliste avant plusieurs décennies. 
    La Commission européenne a annoncé jeudi que la Grèce a 
dégagé en 2015 un excédent budgétaire primaire supérieur aux 
objectifs fixés par ses créanciers, incitant Athènes à remettre 
en question les projections du FMI et les exigences de ses 
créanciers en matière d'austérité.     
 
 (Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc 
Joanny) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant