Dijon : le fils du chef de la police municipale devant les assises

le
0
Ils aimaient les jeux sexuels, elle a failli perdre la vie !
Ils aimaient les jeux sexuels, elle a failli perdre la vie !

C'est une histoire de m?urs aux accents chabroliens que juge, ces 15 et 16 septembre, la cour d'assises de Côte-d'Or : elle met en scène le fils du responsable de la police municipale de Dijon, dont la femme se prostitue pour assurer le niveau de vie du couple, et se termine par des accusations de viols avec violence et de tentative d'étranglement. Virginie Paul rencontre Benoît Deutch en 2000 ; une histoire sans lendemain qui finit par durer, un couple qui partage un même goût pour le sexe et le libertinage. Virginie est comptable, Benoît conducteur de travaux. Le train de vie du couple dépasse de beaucoup ses revenus ? Benoît, fils d'une famille aisée, tient à montrer à son père, ancien flic devenu chef de la police municipale de Dijon, qu'il réussit sa vie.

Un jour, en passant devant une caravane de prostituées, sur le bord d'une nationale, l'idée que Virginie se prostitue elle aussi est évoquée. « Ça ne sera pas pour longtemps, juste le temps qu'il faut pour régler nos dettes », aurait assuré Benoît. Un premier client, reçu à domicile. 180 euros vite gagnés. Après, les choses s'accélèrent, les clients se succèdent. Virginie a du succès, et fidélise une clientèle régulière. Ils se marient, pour « protéger Benoît » afin qu'il ne risque pas d'être considéré comme un proxénète. La jeune femme tombe enceinte. Elle cesse de se prostituer. Pas pour longtemps. Les besoins d'argent sont toujours là, la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant