DIGEST-L'après-quotas est brutal pour les producteurs laitiers

le
0

PARIS, 28 août (Reuters) - Les producteurs laitiers européens sont aux prises avec un ralentissement du marché mondial mais, à peine sortis de 30 années de régime des quotas, ils pourraient n'avoir d'autre choix que de produire à plein régime en espérant une remontée des prix l'an prochain. Le prix du lait payé aux éleveurs européens est en recul de 20% sur un an, à 30 centimes d'euro le litre en moyenne, inférieur au coût de production pour certaines exploitations. De quoi bouleverser les plans des exploitants et des industriels qui ont augmenté leurs capacités ces dernières années en prévision de la suppression, depuis avril, des quotas mis en place en Europe en 1984 pour diminuer les excédents de production. De quoi également nourrir les débats des ministres européens de l'Agriculture qui se retrouvent le 7 septembre pour tenter de trouver des solutions à la crise de l'élevage, illustrée récemment par la colère des éleveurs bretons de porcs. La suppression des quotas laitiers au sein de l'Union européenne a contribué aux surplus mondiaux juste au moment où la demande a fléchi sous l'effet de l'embargo russe, traditionnellement le plus gros acheteur de fromage européen, et d'une forte diminution des importations chinoises. L'analyse de Gus Trompiz (en anglais) ID:nL5N1113TG (Dominique Rodriguez, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant