Diffusion de vidéos après l'opération antiterroriste du week-end

le
0

PARIS (Reuters) - La chaîne de télévision publique France 2 a diffusé lundi soir une vidéo dans laquelle Jérémie Louis-Sidney, islamiste radical tué samedi par la police à Strasbourg dans un échange de coups de feu, affirme que les attentats du 11 septembre 2011 aux Etats-Unis ne constituent que "la face cachée de l'iceberg".

Dans une autre vidéo, diffusée par le site internet du quotidien régional Nice Matin, l'un des 12 suspects arrêtés samedi en France lors de la même opération antiterroriste, Yann Nsaku, explique pourquoi il s'est converti à l'islam.

Dans l'extrait diffusé par France 2 et datant de mai 2009, Jérémie Louis-Sidney, cheveux ras, parfois cachés par une capuche, et visage barbu, se livre à une vigoureuse attaque contre la société occidentale sur un air de rap.

Cet ancien délinquant converti à l'islam dénonce pêle-mêle les "code-barres", des "trafics de gosses" et des "trafics d'organes" et met en garde les destinataires de la vidéo contre les manipulations.

"Si tu ne comprends pas, informe-toi, prépare-toi, arme-toi de savoir, maintenant c'est à toi de voir", scande-t-il dans un appel aux "frères et aux soeurs qui s'égarent" qu'il conclut en lançant : "Allah akbar !"

En apparence moins exalté, Yann Nsaku explique calmement sur fond de paysage marin et de chants religieux pourquoi il a tourné le dos à son catholicisme d'origine pour embrasser l'islam, dans une vidéo mise sur internet il y a neuf mois.

"Voilà, je me présente, je m'appelle Yann, 18 ans, de mon prénom musulman Idriss. Je suis reconverti à l'islam depuis maintenant un an et demi", explique-t-il.

Il raconte qu'il s'est entraîné dur jusqu'à l'âge de 16 ans pour devenir footballeur professionnel - il dit avoir notamment joué dans le club anglais de Portsmouth mais avoir dû renoncer au football professionnel à la suite d'une grave blessure.

"Je suis revenu en France plus tôt que prévu et en France j'ai découvert l'islam", poursuit-il. "L'islam a su répondre à toutes ces questions que je me posais, notamment par rapport à la doctrine chrétienne (...) et à tous les faits scientifiques que j'ai découverts."

Il se montre soucieux de l'image de l'islam.

"Faisons en sorte d'avoir un bon comportement (...) et d'appliquer tous les préceptes religieux comme il faut et de refléter une bonne image", dit-il.

Jérémie Louis-Sidney, 33 ans, était semble-t-il le chef de file de la cellule démantelée samedi. Il est soupçonné d'être l'auteur d'un attentat à la grenade contre une épicerie juive de Sarcelles, dans la région parisienne, en septembre.

Au moins une partie des personnes mises en garde à vue sont soupçonnées par les enquêteurs d'avoir voulu préparer d'autres attaques contre la communauté juive.

Emmanuel Jarry, édité par Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant