Difficultés financières des pensions de retraite complémentaire

le
0

En France, la pension de retraite de base s'accompagne d'une pension de retraite complémentaire gérée par l'Agirc et l'Arrco. Mais ces deux organismes connaissent des difficultés.

Pension de retraite complémentaire : le principe

Les salariés français, affiliés au régime général de la Sécurité Sociale, cotisent touspour leur future pension de retraite. Mais ils cotisent également auprès d'un régime complémentaire. Pour les salariés, il s'agit de l'Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés). Pour les cadres, il s'agit de l'Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres).

Ce système permet de percevoirdeux pensions de retraite, à compter du départ en retraite.

Difficultés de l'Arrco et de l'Agirc

L'Arrco et l'Agirc sont des organismes paritaires, gérés par des organisations syndicales d'employeurs et de salariés, créés respectivement en 1961 et 1947. La pension complémentaire s'évalue en points, contrairement à la pension de base qui se calcule en fonction des trimestres accumulés.

Depuis plusieurs années, la situation financière de ces organismes de retraite complémentaire est délicate. Le besoin de financement d'ici à 2017 est évalué entre 6 et 10 milliards d'Euros.

Des mesures pour limiter les dégâts

Depuis le 1er janvier 2014, une hausse progressive des cotisations a été instaurée pour réduire le déficit. Les taux contractuels, ont été augmentés de 0,10% et ils le seront de nouveau de 0,10% au 1er janvier 2015. Un versement mensualisé des pensions a aussi été instauré.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant