Difficulté de changer de banque en France

le
0

L'UFC-Que choisir a publié en décembre une étude sur la mobilité bancaire. Elle révèle que peu de Français décidentde changer de banque, malgré un taux d'insatisfaction élevé.

De nombreux clients insatisfaits

Publiée le 9 décembre dernier, l'étude réalisée par l'UFC-Que choisir sur la mobilité bancaire révèle que près de 25% des clients français se disent insatisfaits de leur banque. Le coût des frais bancaires est notamment source de mécontentement. Mais seuls 3% de clients se décident effectivement à changer de banque. Un taux faible, comparé aux 9 à 10% de clients européens qui optent pour le changement d'établissement bancaire. Un taux faible également, comparé à la décision de résiliation de contrat d'assurance auto : 15,7% des clients ont choisi de changer d'assureur en un an.

La crainte de démarches longues

Les consommateurs pourraient pourtant réaliser de belles économies en se tournant vers une nouvelle banque. Mais la crainte de démarches fastidieuses dissuade la majorité. Il est en effet nécessaire de prévenir l'ensemble des organismes effectuant des virements ou prélèvements sur le compte clôturé, communiquer ses nouvelles références de compte et veiller au bon enchaînement de l'ouverture et clôture des comptes.

Des améliorations à apporter

L'enquête souligne la faible efficacité des services de transfert proposés par les banques. A la place, l'UFC-Que choisir défend la mise en place de la portabilité. À l'instar de la téléphonie, le secteur bancaire pourrait proposer aux clients de résilier tout en conservant leurs numéros de compte.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant