Difficile de récupérer le «AAA» quand on l'a perdu

le
0
Les États-Unis, qui viennent de perdre leur AAA, parviendront-il a imiter le Canada ou l'Australie, qui sont parvenus à regagner leur note perdue ? Pas évident, alors que l'économie américaine montre de gros signes de faiblesse.

S&P est la deuxième agence de notation a dégrader la note américaine, après la chinoise - moins puissante - Dagong ,les autres - principalement l'américaine Moody's et la française Fitch - restant pour l'instant au triple A. Désormais notée AA+, la dette de long terme des États-Unis reste dans la catégorie des investissements de «haute qualité» et rejoint les deuxième et troisième économies du monde, à savoir la Chine et le Japon, ainsi que la Belgique, l'Espagne, Israël, Taïwan, ou encore de riches pays pétroliers comme l'Arabie saoudite et le Koweit.

Mais il est possible de récupérer le triple A quand il a été perdu. Le Canada, l'Australie, le Danemark, la Finande et la Suède l'ont fait. Bien sûr, les États-Unis feront tout pour regagner leur «AAA» si précieux. Mais la tâche sera rude, tant il faudra maintenir, sur le long terme, une pression forte sur la rigueur budgétaire tout en échafaudant une meilleure entente au niveau politique.

Un consens...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant