Difficile cavale pour Xavier Dupont de Ligonnès

le
0
Les enquêteurs ont mis en place tous les dispositifs classiques pour que le fugitif tombe dans la nasse.

Combien de temps un citoyen a priori ordinaire, comme Xavier Dupont de Ligonnès, peut-il se maintenir en «cavale» ? Faute d'appui logistique permettant la fourniture de voitures maquillées, de faux papiers et d'une «planque», le père de la famille décimée à Nantes risque fort de tomber tel un fruit mûr.

À la différence de truands d'envergure comme Mesrine ou Ferrara, qui disposent de points de chute, connaissent par cœur les «parades» de la police et profitent de relais dans le «milieu» garantissant leur vie clandestine, l'ex-entrepreneur devenu tueur présumé n'a guère de chance d'échapper bien longtemps aux dizaines d'enquêteurs lancés à ses trousses. Depuis le début de l'affaire, ces derniers ont mis en place tous les dispositifs classiques pour que le fugitif tombe dans la nasse.

Outre les appels à témoins, la diffusion à tous les médias de France d'une photographie récente, l'exploration en profondeur de ses échanges sur les réseaux sociaux, Xavi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant