Diamant Bleu veut profiter de l'écart inédit de rendement entre le CAC 40 et les obligations

le
0

(AOF) - "Osez les actions de rendement !" C'est le cri du cœur qui tient lieu de titre à la dernière analyse de marché de Daniel Larrouturou, gérant du fonds Diamant Bleu Actions Rendement. "Jamais, le taux de dividende moyen des poids lourds de la Bourse de Paris n’a été aussi élevé par rapport au taux de coupon de la dette française. L’écart de rendement entre le taux de rendement des groupes du CAC 40 et le taux d’intérêt de l’OAT à 10 ans s’élève presque à 300 points. Un record !", constate-t-il.

Daniel Larrouturou explique notamment cette évolution par la déroute des places financières en début d'année. "Surtout si l'on considère l'effet de ciseaux entre, d'un côté ces mêmes pressions vendeuses sur les actions, et de l'autre, l'impact des contraintes réglementaire (Bâle 3, Solvency 2) sur les institutionnels, qui, contraints d'encadrer leurs risques, ont largement privilégié la dette d'Etat", précise-t-il.

Mais pour profiter pleinement des niveaux de dividende concédés par les sociétés cotées et par le rendement qu'ils procurent, il est nécessaire de bien choisir ses cibles d'investissement. La condition première est, bien sûr, "que les sociétés concernées soient capables au minimum de maintenir leur dividende sur cette période. D'où la nécessité d'une sélection rigoureuse reposant sur l'historique de distribution, la visibilité sur les bénéfices à long terme et donc une moindre sensibilité aux soubresauts de l'économie", affirme le gérant du fonds Diamant Bleu Actions Rendement.

Fort de cette analyse, Daniel Larrouturou détaille la sélection de Diamant Bleu par secteur. "Le secteur Immobilier est évidemment à privilégier pour la régularité de ses revenus", commence le gérant. Dans les utilities, Diamant Bleu "concentrera les investissements sur les distributeurs purs, dont les profits ne subissent pas l'impact des variations du prix de l'énergie".

Citant Total dans le pétrole ou Munich Re dans la finance, Daniel Larrouturou se penche aussi sur le cas des télécoms avec sa préférence pour Orange.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant