Diamant Bleu Gestion se place sur des secteurs apportant de la résilience à ses portefeuilles

le
0

(AOF) - Quel positionnement adopter face "à un début d’année historiquement chaotique pour les bourses mondiales", marqué par une forte volatilité des cours et à une forte incertitude liée essentiellement à la situation en Chine et aux cours du pétrole. Pour Diamant Bleu Gestion, cette situation ne doit pas inciter les opérateurs à quitter les marchés mais, au contraire, peut générer des opportunités à saisir. Des valorisations particulièrement attractives ouvrent en effet des perspectives de plus-values intéressantes.

"Rester en dehors du marché ne saurait constituer une réponse satisfaisante au manque de visibilité, ne serait-ce que dans la perspective d'un éventuel rebond. Après une première phase de correction entretenue par la chute des cours du pétrole, la seconde semble davantage liée à des facteurs techniques sachant qu'aucune mauvaise nouvelle supplémentaire n'a été à déplorer aussi bien sur le front des prix du baril de pétrole que sur celui des statistiques chinoises. Elle pourrait notamment s'expliquer par le déclenchement de "stop loss", autrement dit d'ordres de ventes automatiques mis en place par certains intervenants", explique ainsi Christian Jimenez, président de Diamant Bleu Gestion.

Seulement, les gérants doivent s'assurer de maximiser la "résilience" de leurs portefeuilles pour franchir cette passe difficile. Pour Diamant Bleu Gestion, trois leviers peuvent être actionnés dans ce but.

Christian Jimenez cite d'abord "la résilience sectorielle liée aux tendances de fond de l'économie mondiale". Elle suggère de s'intéresser aux spécialistes de la gestion de la dépendance et du vieillissement, comme Orpéa, ou encore à ceux de l'économie numérique (Atos, Capgemini).

"Le deuxième facteur de résilience est bien sûr le rendement ; au moment où celui des obligations du Trésor à 10 ans dépasse à peine 60 centimes, un certain nombre de sociétés offrent un taux de dividende supérieur à 5%, que les turbulences actuelles ne remettront pas en cause", poursuit le président de Diamant Bleu Gestion. Dans cette catégorie se trouvent des valeurs immobilières, un secteur "favorisé par des taux d'intérêt très bas", ou des utilities "qui, en qualité de purs distributeurs, ne subissent pas l'impact de la baisse des prix de l'énergie".

Enfin, Diamant Bleu Gestion se positionne sur le secteur des télécoms en Europe et en France. "Le revenu moyen par abonné, favorisé par l'extension du très haut débit, se remet à croître produisant ainsi un effet positif sur les résultats opérationnels et les dividendes", assure son président Christian Jimenez.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant