Dialogue renoué à Radio France, selon Fleur Pellerin

le
0
SELON FLEUR PELLERIN, LE DIALOGUE A REPRIS À RADIO FRANCE
SELON FLEUR PELLERIN, LE DIALOGUE A REPRIS À RADIO FRANCE

PARIS (Reuters) - Le médiateur désigné par le gouvernement dans le conflit social de Radio France a achevé la première phase de sa mission, qui a permis de renouer le dialogue, a annoncé dimanche soir la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin.

Elle a émis dans un communiqué l'espoir d'un retour rapide à la normale sur les antennes de la radio publique.

La première phase de la médiation de Dominique-Jean Chertier consistait à chercher les conditions de la fin du conflit, qui en est à son 25e jour, rappelle-t-elle.

"Il vient de me remettre le document qu’il a soumis aux organisations syndicales et à la direction et qui reflète les échanges des trois derniers jours mais aussi les discussions antérieures entre la direction et l’intersyndicale", dit-elle.

"J’espère que les différentes parties prenantes pourront se retrouver sur ce document, qui pose les principes d’un dialogue social effectif et respectueux au sein de Radio France et qui constitue la voie d’un compromis permettant une sortie du conflit", ajoute-t-elle.

Dominique-Jean Chertier a été conseiller social de l'ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin à Matignon et directeur général de l'Unedic, l'organisme gestionnaire de l'assurance chômage.

Les syndicats s'opposent depuis plus de trois semaines aux orientations du président de Radio France, Mathieu Gallet, et redoutent, notamment, un plan de départs qui concernerait plus de 300 salariés.

La première phase de la mission du médiateur avait pour objectif de mettre fin à ce bras de fer.

Fleur Pellerin salue dans son communiqué les qualités montrées par Dominique-Jean Chertier en matière de relations sociales et d’écoute. "Son travail a permis de renouer les fils du dialogue entre les parties à ce conflit", écrit-elle.

Elle salue aussi "l’approche constructive de la direction et des organisations syndicales qui ont participé de bonne foi et avec engagement à la médiation".

"Il appartient maintenant à chacun de prendre ses responsabilités quant à la reprise des antennes et à l’engagement de la deuxième phase de la médiation, qui doit permettre l’accompagnement, sur le plan du dialogue social, de l’entreprise, dans le cadre de la finalisation du contrat d’objectifs et de moyens" pour 2015-2019, ajoute-t-elle.

(Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant