«Dialogue citoyen» avec Hollande : 90 minutes contre le «procès en trahison»

le , mis à jour à 13:58
13
«Dialogue citoyen» avec Hollande : 90 minutes contre le «procès en trahison»
«Dialogue citoyen» avec Hollande : 90 minutes contre le «procès en trahison»

C'est un signe : à l'Elysée, certains conseillers se baladent ces derniers jours avec dans la poche intérieure du costume... le petit livret des 60 engagements de François Hollande. Comme si ce jeudi soir, à la faveur de l'émission de France 2, le fascicule qui, lors de la campagne présidentielle de 2012 avait servi de socle à la victoire du candidat socialiste, retrouvait une certaine jeunesse.

Ce n'est pas le seul totem de 2012 que Hollande, toujours malmené dans les sondages, entend dépoussiérer lors de ces « Dialogues citoyens », le nom de l'émission, qui doit durer une heure et demie. « Le président a aussi relu le discours du Bourget... » confie un de ses proches, en référence à ce meeting du 22 janvier 2012 qui fit lever le peuple de gauche et resta célèbre avec cette phrase : « Mon adversaire, c'est le monde de la finance. » Même l'anaphore « Moi, président » qui mit à terre Nicolas Sarkozy dans le débat télévisé d'entre-deux-tours a été revue.

Si François Hollande a ainsi révisé ses classiques de gauche, c'est pour mieux prouver que son bilan, au terme de quatre années de pouvoir, est conforme « au serment du Bourget » : « Dans un monde malmené par les crises, notamment la menace terroriste, notre modèle social et républicain est défendu et même enrichi. » A l'heure où il est accusé d'avoir tourné le dos à ses engagements, provoquant la déception de ses électeurs, le président entend donc prouver le contraire. « Le procès en trahison a été lancé avec ses procureurs, constate un de ses fidèles du palais. Il entend s'expliquer. » Notamment sur le sort fait à la jeunesse, sa priorité.



Quelques coups portés à la droite

Ces derniers jours, les 60 engagements ont ainsi été passés au peigne fin par les conseillers présidentiels. Et les cases cochées : « tenus », « pas tenus », « en cours ». Le résultat claque : « 90 % ont été tenus ou ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 il y a 8 mois

    Merci M. Hollande, A LIRE Après la taxe syndicale, le gouvernement trouve le moyen d'engraisser un peu plus encore des syndicalistes : Thierry Lepaon, l'ex-numéro 1 de la centrale de Montreuil va atterrir à la nouvelle Agence de la langue française, selon Le Canard enchaîné. https://www.contribuables.org/2016/04/hollande-trouve-un-job-en-or-a-thierry-lepaon-ex-leader-de-la-cgt/

  • M1945416 il y a 8 mois

    faite voir le compte des forces en précense : les fonctionnaires actif sont déjà 25% des actifs, ajouter y les retraités fonc, leurs familles , les régimes spéciaux, les profiteurs de tout bord, et vous avez ceux qui font que rien ne change , ne bouge pour eux… nous pouvons toujours râler, la seule chose pour se débarrasser de ces sangsues, c'est sortir les fourches

  • M8252219 il y a 8 mois

    4 ANS et toujours trop de parlementaires le double par habitant que nos voisins.Le sénat qui nous coûte une fortune.L'inégalité grandissante entre les salariés des régimes spéciaux (sncf et edf en faillite) et ceux du privé. Gaspillage sociale des charges payées par les salariés et les entreprises .TOUJOURS PAS DE TVA SOCIALE tous les français et d'autres en bénéficient TOUS doivent participer à son financement.

  • M7097610 il y a 8 mois

    au revoir

  • manue.fe il y a 8 mois

    Je vais bien, tout va bien......Le pire c'est que les Français gobent tout.Il sera réélu, puisqu'on aime les loosers....

  • M5319573 il y a 8 mois

    une chose est certaine...on n'a plus envie de les écouter, tous !!! toujours les mêmes rengaines et pseudo solutions...on est pris dans une tourmente mondiale entraînée par l'outre atlantique...tous les pays, peu ou prou, sont touchés par la mollesse de la reprise..le travail est parti ailleurs pour mieux satisfaire les actionnaires.. encore une preuve ce midi.. un groupe américain a "balourdé" en 5 minutes son directeur sur demande de ces derniers.., les 130 salariés craignent pour leur avenir

  • charleco il y a 8 mois

    ça serait bien que les français ferment leur télé, du moins écoutent autre chose. Il n'y a aura rien à apprendre car les bonnes questions ne seront pas posées (Où en est le Mistral, entérinement de notre adhésion à l'OTAN, négociations secrètes du TAFTA et asservissement économique, politique sioniste, évolution de l'Europe vers plus de démocratie, réglementation de la finance, bref, tout ce dont les médias ne parlent pas).

  • wanda6 il y a 8 mois

    C'est tout le système qui est à réformer et cela ne se fera jamais avec les mêmes au pouvoir puisque ceux qui dirigent vivent de ce système. Gauche et droite n'existent plus, clivage passéiste servant d'illusion de choix pour le votant, tous ne roulent que pour la finance et le profit. Arrêtez donc de voter pour les mêmes depuis 50 ans

  • M999141 il y a 8 mois

    Si il considère avoir tenu ses promesses, une chose est sure, c'est que son programme était catastrophique, à tous les niveaux. Vivement 2017, en attendant, ce soir, je vais regarder un vieux film de Charlot.

  • pichou59 il y a 8 mois

    pauvre FRANCE - la dernière des pays de l'euro....., aucune réformes...... et pendant ce temps, les travailleurs laborieux du privé sont en chômage, les petits retraités ne savent plus payer leurs factures, les petits commerçants , artisans et les huissiers du RSI,....................., et LES PROFITEURS PROFITENT.....