Diagnostics immobiliers: ce que les nouvelles obligations vont changer

le
20

la liste des diagnostics à la charge des propriétaires qui veulent mettre en location leur bien s'allonge depuis le 1er janvier ( Crédits: Pexels )
la liste des diagnostics à la charge des propriétaires qui veulent mettre en location leur bien s'allonge depuis le 1er janvier ( Crédits: Pexels )

Comme c'est déjà le cas pour une vente, les propriétaires doivent désormais remettre à leurs locataires, dès la signature du bail, un diagnostic sur l'état des installations électriques et/ou au gaz. Cette obligation entre en vigueur ce lundi.

À chaque nouvelle année, son lot de changements. 2018 n'échappe pas à la règle et l'immobilier non plus. Parmi les nombreuses modifications que nous vous avons listées ici, en voici une qui vous intéressera si vous louez ou mettez en location un logement. Comme dans le cadre d'une vente, tous les propriétaires qui souhaitent louer un logement nu ou meublé, doivent désormais remettre à leurs locataires, au moment de la signature du bail, un diagnostic sur l'état des installations intérieures de gaz et un autre sur les installations électriques. Cette obligation entre en vigueur à partir de ce lundi 1er janvier. Ces documents sont valables pendant six ans, soit une durée deux fois plus longue que celle prévue en cas d'une vente. Il n'est donc pas nécessaire de les fournir à nouveau lors d'une simple tacite reconduction.

» LIRE AUSSI - Pour les bailleurs, la liste des diagnostics obligatoires s'allonge

Issue de la loi Alur, cette mesure s'appliquait jusque-là à tous les baux signés depuis le 1er juillet 2017 pour les logements situés dans les immeubles collectifs dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975. Désormais, c'est le cas pour tous les logements quel que soit leur âge.

Détecter les anomalies et défauts

Les deux nouveaux diagnostics concernent les habitations dotées d'une installation de gaz ou électrique datant de plus de 15 ans. Ces documents sont à intégrer au dossier technique du logement et complètent ainsi la liste des autres diagnostics immobiliers obligatoires (termites, amiantes, plomb, loi Carrez, performance énergétique, risques naturels...). Réalisés par un diagnostiqueur accrédité, les contrôles portent sur les parties privatives des locaux à usage d'habitation qui constituent la résidence principale du locataire. La liste de ces professionnels est consultable sur le site diagnostiqueurs.application.developpement-durable.gouv.fr.

Identiques à ceux prévus en cas de vente, les diagnostics gaz et électricité effectués dans le cadre d'une location consistent à détecter les anomalies et défauts susceptibles de présenter un danger pour les occupants du logement. Le professionnel vérifiera ainsi l'état des appareils fixes de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire alimentés par le gaz, des tuyauteries fixes d'alimentation en gaz et l'aménagement des locaux où fonctionnent les appareils à gaz. Pour ce qui est du diagnostic électrique, il identifie les matériels vétustes ou inadaptés à l'usage ainsi que les conducteurs non protégés mécaniquement.

» LIRE AUSSI - De nouveaux diagnostics gaz et électricité pour la sécurité des locataires

Si ces deux diagnostics manquent à l'appel, le locataire pourra, suivant le préjudice subi, obtenir des dommages et intérêts ou la résiliation du bail. Idem s'ils présentent des erreurs. Le propriétaire pourra alors se retourner contre le professionnel qui a effectué le diagnostic.

Pour en savoir plus, voici une brochure à consulter:

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZORRO61 il y a un mois

    et l'obligation de faire des travaux en de diags dangereux ?C'est le seul interêt !

  • leisenb1 il y a un mois

    Il faut être fou pour être bailleur aujourd'hui

  • michau02 il y a un mois

    En cas de besoin financière; emprunt.bernard@gmail.com

  • cessmois il y a un mois

    en fin d'article: " pour en savoir plus, voici une brochure à consulter" : moi je n'ai rien du tout ??? et vous ? merci

  • balourme il y a un mois

    L'intérêt de cette mesure est évident. Je regrette qu'elle soit si tardive. Elle devrait être étendue à tous les contrats de location en cours.

  • mxnagg il y a un mois

    Oui pour imposer la supression des fusibles et mettre des disjoncteurs a la place, une prise de terre partout, un differentiel 10mA dans les pieces d'eau et 30mA sur le reste. Les mecs qui ont froid place un mega radiateur sur une 1.5 avec by-pass du fusible "qui saute tout le temps" ca va bien 5 minute de faire payer l'assurence des autres pour les inpeties de certains

  • Cambio17 il y a un mois

    C'est très utile dans l'ancien ! Au moins on s'est ce que l'on achète ! Après si çà flambe... etc etc !

  • gl060670 il y a un mois

    Oui pour un diagnostique gaz, pour la dangerosité mais électrique le risque est moins grand. Il devrait plutôt instaurer un diagnostique pour les générateurs utilisant un combustible inflammable (bois,fioul,gaz).

  • gilfiaf il y a un mois

    @pascalcs: la représentation législative est le résultat de nos votes. Sauf que je n'ai pas élu un député pour voter ces débilités et les autres mesures qui passent en toute discrétion. Je crois que je vais rejoindre la majorité et rester à la maison aux prochaines élections.

  • herve433 il y a un mois

    simplification administrative....vive la france !