Diagnostic en ligne : «Les sites contournent la loi»

le
0
INTERVIEW - Depuis un décret de 2010, des sites Internet proposent de contacter un médecin par téléphone ou webcam. Le Dr Jacques Lucas, vice-président du Conseil national de l'ordre des médecins, fait le point sur ces consultations en ligne peu conformes à la loi.

«Y a-t-il un moyen pour influer sur le choix du sexe du bébé au moment de sa conception?», demande une maman de trois petites filles. «Quel est le temps d'adaptation pour le corps quand on prend la pilule contraceptive?», demande une autre jeune femme sur la Toile. Chaque mois, environ 16 millions de Français consultent des sites Internet santé. Pour certains, c'est l'occasion de poser des questions à des médecins en ligne par écrit ou par téléphone, avec des tarifs allant de 6,50 euros par question à 2,50 euros la minute. À mi-chemin entre le conseil et la consultation médicale à distance, ces sites Internet ne répondent pourtant pas aux exigences du décret de 2010 qui a suivi la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) passée par Roselyne Bachelot en 2009.

LE FIGARO. - Quelle est la différence entre le téléconseil et la téléconsultation?

Dr Jacques LUCAS. - Les gens ont souvent tendance à confondre les deux, or il existe pourtant une réelle dif

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant