Diageo a renoué avec la croissance des ventes

le
0
    LONDRES, 28 juillet (Reuters) - Diageo  DGE.L  a fait état 
d'une hausse de ses ventes annuelles, renouant avec la 
croissance près deux années de stagnation marquées par un 
ralentissement des marchés émergents et par un changement des 
habitudes de consommation aux Etats-Unis - où le groupe 
britannique de spiritueux dégage une bonne partie de ses 
bénéfices - privilégiant le bourbon à la vodka. 
    A l'international, Diageo a pâti de l'offensive du 
gouvernement chinois sur l'étalage du luxe, d'un ralentissement 
économique au Brésil et d'une instabilité en Afrique. 
    Le fabricant du whisky Johnnie Walker et de la vodka 
Smirnoff a dit jeudi que les ventes nettes avaient augmenté de 
2,8% sur une base comparable durant l'exercice annuel clos le 30 
juin, avec une croissance de 1,3% en volume. 
    Le bénéfice par action (BPA), hors exceptionnels, est 
ressorti à 89,4 pence. 
    Selon le consensus fourni par le groupe de spiritueux 
lui-même, les analystes anticipaient une croissance des ventes 
de 2,8% et un BPA de 88 pence. 
    Sur une base publiée, les ventes annuelles ont fléchi de 3%, 
en raison d'effets de change et de la perte d'actifs cédés, dans 
le vin en particulier. 
    Diageo a confirmé sa prévision d'une croissance des ventes 
de l'ordre de 5% durant les trois prochaines années, avec une 
progression des marges d'un point. 
    L'année 2016 est pour lui une "année de transition" durant 
laquelle il s'emploie à refondre son "business model", 
s'attachant par exemple plus à ce que les grossistes vendent aux 
détaillants et moins à ce que lui-même vend aux grossistes. 
    Après avoir étroitement fluctué deux années durant, l'action 
Diageo a gagné 17% depuis que les Britanniques ont décidé fin 
juin de quitter l'Union européenne (UE), dopée par la chute de 
la livre.  
    Elle gagnait 0,3% en matinée dans une Bourse de Londres qui 
était pratiquement stable. 
    Il n'empêche que Diageo souhaitait que Londres reste dans 
l'Union européenne. "Il est très important pour nous que la 
Grande-Bretagne continue de bénéficier d'un accès ouvert à l'UE 
et d'accords commerciaux internationaux favorables", a dit à la 
presse le directeur financier Kathryn Mikells. 
    Aux taux actuels, un sterling faible augmenterait le chiffre 
d'affaires annuel de 1,1 milliard de livres environ et le 
résultat d'exploitation de 370 millions, a dit Diageo. 
     
     
 
 (Martinne Geller, Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant