Diabète de type 1 : l'espoir des pompes à insuline

le
0
Les nouveaux appareils, miniaturisés, sont de plus en plus discrets et permettent de s'ajuster au plus près des variations de la glycémie.

Environ 150.000 Français sont concernés par le diabète de type 1, autrefois appelé diabète insulinodépendant. En effet, en temps normal, certaines cellules du pancréas (les cellules ß, bêta) sécrètent de l'insuline, chargée de faire rentrer, ou non, le sucre dans nos cellules pour leur fournir l'énergie dont elles ont besoin. Lorsque ces cellules pancréatiques sont détruites à 90%, il n'y a plus assez d'insuline pour assumer cette fonction vitale. Conséquence, faute de pouvoir rentrer dans les cellules, le sucre sanguin grimpe à des niveaux importants et est éliminé par les reins, ce qui provoque de fréquentes envies d'uriner, une soif intense et une grosse fatigue: le diabète de type 1, jusqu'ici silencieux, devient symptomatique.

De son côté, le foie tente de compenser ce manque d'énergie en brûlant trop rapidement des corps gras, ce qui génère des toxiques (les corps cétoniques). Et lorsqu'ils sont produits en grande quantité, ils peuvent provoquer un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant