Di Pasquale : " Monfils a le potentiel pour gagner Roland-Garros "

le
0
Di Pasquale : " Monfils a le potentiel pour gagner Roland-Garros "
Di Pasquale : " Monfils a le potentiel pour gagner Roland-Garros "

Arnaud, deux Français en finale du double, c'est la bonne nouvelle de la journée !C'est bien ! En double, on a quelques équipes qui se débrouillent très bien dont celle-ci, on est ravi de les voir en finale. Ils ne sont pas passés loin de la défaite parce qu'ils ont été menés un set à zéro et étaient même menés au troisième set donc c'est top. Mais maintenant il ne faut pas s'arrêter sur la dernière marche.

C'est une bonne nouvelle en vue de la Coupe Davis en septembre à Roland-Garros...C'est vrai, toutes les victoires sont bonnes à prendre. Ca tire tout le monde vers le haut et on en a besoin, on sait tous combien le double compte en Coupe Davis.

« Monfils peut surclasser tout le monde avec ses frappes »

Arnaud, quel regard portez-vous sur la performance de Gaël Monfils mercredi soir, avec ce retour formidable et patatra au cinquième ?Oui c'est assez étrange ce qu'il se passe au cinquième. Il est dans une super dynamique, il joue un tennis de très haut niveau, il maitrise ses frappes et rentre dans le terrain, n'est pas attentiste.  Et puis il y a ce premier jeu du cinquième set qui change tout. Ca ne se goupille pas bien, il est à 15-30 sur le service de son adversaire et puis il tente une amortie jouée à l'envers et derrière tout s'accélère. Il retombe dans ses travers et Murray fait parler l'expérience. Il a de la bouteille et l'a montré.

On parle souvent de Monfils en tant que joueur atypique, le rangez-vous aussi dans une catégorie à part en tant que DTN ?Oui. Mais c'est aussi ce qui fait son charme. Pour aller chercher un Grand Chelem c'est très compliqué aujourd'hui. Il y a des joueurs au-dessus du lot avec Djokovic, Nadal ou Murray, et ce n'est pas seulement un mal français, car ce sont aussi tous les autres qui trébuchent face à eux.

On a la sensation d'avoir vécu à nouveau le scénario du match contre Fognini il y a quelques années où Gaël s'était précipité pour finir avant la nuit ?C'est assez compliqué, il doit être assez frustré. Ca doit laisser un goût amer car le cinquième est passé beaucoup trop vite. Simplement, parfois on reproduit les mêmes erreurs car chaque match est différent, chaque match est compliqué. Mais en face il y avait aussi Murray qui, encore une fois, courait comme si c'était le début du match dans le cinquième alors qu'on avait la sensation qu'il n'avait plus rien dans le quatrième set.

« Le bilan n'est pas négatif. Même si on veut toujours mieux »

Quand on voit le retour que nous a fait Gaël Monfils hier, vous êtes-vous dit à un moment donné qu'il pouvait gagner Roland-Garros ?Oui.  A plusieurs reprises, même sans ce match, et je me le dirai tant qu'il jouera. Il a le potentiel et le physique pour. Quand il avance et qu'il n'est pas derrière sa ligne et qu'il prend l'échange à son compte, il est capable de le faire. Il peut surclasser tout le monde avec ses frappes monumentales.

Dressez-vous un bilan mitigé de cette quinzaine ?Il y a eu des belles surprises et des déconvenues, c'est classique. Mais est-ce qu'on n'imaginait Monfils en quart de finale ? Les garçons, on ne les attendait pas du tout au regard des résultats des trois derniers mois et ils ont tenu leur rang. Chez les filles, il y a une super surprise avec Mladenovic qui sort la numéro 2 mondiale. Caroline Garcia est sortie par Ivanovic, qui a gagné Roland-Garros par le passé et une super surprise avec Pauline Parmentier qui va en huitièmes. Sur l'ensemble, on ne peut pas dire que ce soit négatif. On veut toujours mieux, mais il s'est passé de belles choses.  

Qui voyez-vous remporter la finale dimanche ?Djokovic.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant