Di Montezemolo : «Nous nous penchons sur la Ferrari verte de demain»

le
0
INTERVIEW - Le président de la prestigieuse marque italienne, avance d'autres révolutions après la FF, familiale et dotée de 4 roues motrices.

Le flamboyant président de Ferrari s'active comme un moteur de Formule 1. Passant de Ferdinand Piëch, venu découvrir avec son épouse le dernier bijou, la Ferrari FF, à Sergio Marchionne, président du groupe Fiat, il vit là l'un de ces moments qui l'excitent le plus. Porter sur les fonts baptismaux de Genève un nouveau modèle est une date et il s'en explique avec enthousiasme, lui qui a déjà vendu toute la production 2011 de FF, soit 880 voitures.

LE FIGARO. - Quatre places et quatre roues motrices, les Ferrari deviennent des familiales?

Luca di MONTEZEMOLO. - C'est un challenge technologique très difficile de projeter une telle voiture, avec 660 ch et capable de passer de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes. Car elle le fait en accueillant quatre adultes à bord et leurs bagages avec plus de place que dans une Porsche Panamera. Et cela tout en étant capable de rouler dans toutes les conditions. Nous avons fait des essais dans les Alpes, au Cercle polaire et les résultats

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant