Dexia paie très cher le grand ménage de ses comptes

le
0
La banque franco-belge essuie une perte historique de 4 milliards d'euros au deuxième trimestre.

«Un semestre tout à fait exceptionnel qui s'est déroulé dans un environnement parmi les plus tendus qu'on ait connus depuis 2008. » Pierre Mariani, le directeur général de Dexia, a planté d'emblée le décor de sa présentation de résultats semestriels. Marqué par une perte historique mais attendue de 4 milliards d'euros au deuxième trimestre, l'exercice avait de fait un goût de retour aux pires jours de la crise financière. L'accélération de sa restructuration ­financière, annoncée fin mai, et sa participation au plan de sauvetage grec ont creusé le déficit de la banque.

La provision de 3,6 milliards d'euros passée dans ces comptes pour solder rapidement l'héritage du passé était connue depuis le printemps dernier. Propulsé en novembre 2008 à la tête de la banque, tout juste sauvée de la banqueroute grâce une recapitalisation des États français, belge et luxembourgeois de 6,4 milliards d'euros, Pierre Mariani avait découvert un p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant