Dexia : l'hypothèse de la nationalisation revient

le
0
La CDC estime que ses fonds propres fondraient de 2 milliards si elle devait reprendre les actifs français de Dexia.

Que faire de Dexia Crédit local (DCL) et de son outil de refinancement Dexma? C'est le casse-tête auquel est confrontée la France depuis l'été et les déboires de la banque franco-belge. Si l'hypothèse d'une nationalisation avait été étudiée et rejetée à cette époque, ce serpent de mer a fait sa réapparition depuis quelques semaines. «Il y a X solutions, celle-ci en fait partie», a reconnu Michel Bouvard, le président de la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) interrogé par Reuters. De son côté, toutefois, Bercy assure que le transfert de DCL et ses satellites dans le giron de l'État n'est «pas envisageable», en réponse à un article des Échos indiquant que cette nationalisation était «à l'étude».

La nationalisation, c'est le schéma prôné par Pierre Mariani, l'administrateur délégué de Dexia, qui a plaidé en faveur de cette voie, jeudi soir, lors d'une réunion au sommet à Bercy. Et de rappeler que le financeme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant