Dexia AM privilégie la croissance organique et va ouvrir un bureau à Londres

le
0
(NEWSManagers.com) - Dexia recueille les fruits de sa réorganisation engagée en 2009 et de son approche centrée sur le client. Au premier trimestre 2011, la collecte nette s'est élevée à 400 millions d'euros, dont plus de la moitié provenant de la gestion alternative, a indiqué le 7 juillet à l'occasion d'un point de presse Naïm Abou-Jaoudé, président du comité exécutif de Dexia AM.

Les actifs sous gestion sont demeurés stables à 86,3 milliards d'euros contre 86,4 milliards à fin 2010. Au plus fort de la crise financière, les actifs sous gestion étaient tombés à 73 milliards d'euros pour ensuite remonter à 79 milliards d'euros fin 2009. Pour l'ensemble de l'année 2011, l'objectif de collecte a été fixé à environ 5 milliards d'euros, dont environ 4 milliards de collecte nette et 1 milliard d'effet marché.


Le résultat avant impôts du pôle de gestion d'actifs du groupe Dexia s'est inscrit au premier trimestre à 16,9 millions d'euros, en hausse de 3% par rapport au premier trimestre 2010 et de 27% par rapport au quatrième trimestre 2010. La marge d'exploitation de Dexia AM s'est établie à 35% au premier trimestre contre 32% pour l'ensemble de 2010.


Selon Naïm Abou-Jaoudé, au-delà des bienfaits de la diversification en termes de clientèle ou de classe d'actifs, " notre approche créatrice d'alpha pour le client introduite il y a près de deux ans est payante. En étant encore plus proches de nos clients et plus réceptifs à leurs besoins, nous continuons à générer de la valeur ajoutée en transposant notre expertise et nos convictions dans des solutions performantes, innovantes et créatrices d'alpha" .


Dans ce contexte, le patron de Dexia AM se dit " raisonnablement optimiste" pour l'avenir et souligne sa volonté de poursuivre le développement de Dexia en priorité par de la croissance organique. Dexia AM envisage ainsi d'ouvrir un bureau à Londres d'ici à la fin de l'année pour accélérer sa distribution au Royaume-Uni, actuellement assurée à partir de Bruxelles. Il est également question d'ouvrir une deuxième antenne au Moyen-Orient, à Dubai après Bahrein. Parallèlement, l'Asie fait bien évidemment partie des réflexions en cours mais aucune décision n'a encore été prise à ce jour.

Dans le cadre du développement autonome de Dexia AM, Naïm Abou-Jaoudé a souligné sa volonté de renforcer la part des actifs non captifs, de 45% du total actuellement à environ 60% dans les trois prochaines années.


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant