Dexia AM milite pour un nouveau style de gestion

le
0
(NEWSManagers.com) - A nouvel environnement, nouveau style de gestion. Dans un contexte de taux obligataires historiquement bas et de volatilité élevée sur les marchés actions, l'allocation traditionnelle ne donne plus les résultats escomptés. L'allocation stratégique, qui vise le long terme, est souvent très statique et donc peu réactive. L'allocation tactique est pour sa part très dynamique mais orientée sur le court terme.

Dexia Asset Management a donc mis en place une étape intermédiaire, l'allocation d'actifs optimisée, c'est-à-dire une allocation dynamique étudiant les perspectives à moyen terme de chaque classe d'actifs sur un horizon d'investissement variant de trois à cinq ans. " L'objectif de ce nouveau process est de proposer une allocation d'actifs suffisamment dynamique pour produire une performance satisfaisante et protéger les rendements en cas de situations extrêmes" , a souligné à l'occasion d'un point de presse Wim Vermeir, membre du comité exécutif et responsable de la gestion traditionnelle chez Dexia AM.

Cette allocation présente, selon Dexia AM, quatre caractéristiques différenciantes. Tout d'abord, elle permet un élargissement à plusieurs classes d'actifs, non seulement dans les obligations et les actions, mais également dans toutes les autres classes d'actifs (alternatif matières premières). Ensuite, elle se veut dynamique, l'allocation étant modifiée en fonction des primes de risque offertes par chaque classe d'actifs et de la performance prévisionnelle à un horizon de cinq ans.

Troisième source de plus-value, cette allocation offre une meilleure protection contre le risque baissier grâce à l'utilisation d'une mesure sophistiquée du risque, la " Value at Risk Conditionnelle (CVaR)" ou " expected shortfall" qui permet d'appréhender les risques extrêmes et de réduire le risque et la perte potentielle pour le client. Enfin, cette allocation optimisée est plus efficace car elle offre un potentiel de rendement supérieur pour un même niveau de risque, soit maximiser le rendement pour un niveau de CVaR de référence, soit minimiser le risque pour un niveau de rendement de référence.
Dans le cadre de cette nouvelle approche, les actions constituent aujourd'hui une classe d'actifs moins sollicitée compte tenu de sa contribution au risque importante. La part des obligaions d'Etat est elle aussi sensiblement inférieure. " Vu les faibles rendements qu'offrent acrtuellement les obligations d'Etat, nos performances prévisionnelles à moyen terme sont très faibles, raison pour laquelle nous leur préférons le crédit investment grade" , précise Jean-Yves Dumont, responsable de l'allocation tactique de Dexia AM. Autre classe d'actifs privilégiée, les obligations émergentes. " Les économies émergentes progressent, la qualité de notation de leurs obligations également; elles offrent un excellent rendement supplémentaire de 3% aujourd'hui et renforcent la diversification du portefeuille" , ajoute Jean-Yves Dumont.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant