Dexia a déjà coûté 6,6 milliards à l'État français

le
0
Dans son rapport, la Cour des comptes pointe la responsabilité des dirigeants d'alors en parlant de «gestion défaillante, d'excès d'ambition, et de manque de professionnalisme».

«Dexia: un sinistre coûteux, des risques persistants». C'est sous ce titre que la Cour des comptes publie aujourd'hui un volumineux rapport (233 pages) consacré à la déroute de la banque franco-belge. Un dossier dont «le coût pour les seules entités publiques françaises (l'Etat et la Caisse des dépots) a été important, 6,6 milliards d'euros jusqu'à ce jour. Et c'est au mons l'équivalent pour le contribuable» souligne l'institution. Et dont le poids reste élevé: les risques courront jusqu'à l'extinction du portefeuille obligataire de Dexia, dans ... 40 ans!

Les magistrats de la Cour soulignent dans leur travail le déséquilibre structurel du groupe Dexia dès sa naissance en 1996, et sa fuite en avant quand «les signaux annonciateurs de la crise en 2007 n'ont pas été pris en compte...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant