Devoirs de vacances : les profs penchent plutôt pour le jeu

le , mis à jour à 07:50
4
Devoirs de vacances : les profs penchent plutôt pour le jeu
Devoirs de vacances : les profs penchent plutôt pour le jeu

Les enseignants, de la maternelle aux classes préparatoires, sont unanimes : pendant les vacances, on oublie les cours, mais on apprend... autrement.

« Pour les petits, pâte à modeler, pour les grands, sudoku »

Elodie, directrice de maternelle à Blagnac (Haute-Garonne) : « Oui, il faut faire réviser les enfants pendant l'été, mais par le jeu. Ainsi, ils réinvestissent des notions sans avoir l'impression de travailler ! Avec des petits, on peut opter pour de la pâte à modeler ou de la peinture afin d'exercer leur dextérité. Avec des plus âgés, rien de mieux que de s'amuser à compter en faisant les courses, utiliser les jeux écrits tels les mots croisés ou le sudoku, ou bien visiter un musée. En juillet, j'ai emmené mes neveux et nièces dans un parc d'attractions. Après avoir chargé la plus grande de calculer l'ordre de grandeur pour le prix de la sortie, je lui ai donné un billet de 10 € pour acheter un dessert pour elle et son frère. Elle est revenue avec deux glaces, un Kinder et de la monnaie pour sa tirelire ! Elle était très fière d'avoir réussi à calculer ce que devait lui rendre la vendeuse. Malheureusement, la plupart des enfants en difficulté n'ont, eux, forcément pas accès à des activités. Parce que leurs parents n'ont pas les moyens ou les capacités, ou l'envie de leur faire découvrir de nouvelles choses... »

« Œuvrez à son éveil »

Fanny, 46 ans, enseignante en réseaux prioritaires en Franche-Comté : « Si un enfant n'est pas autonome en classe, dites-vous qu'il le sera encore moins seul devant son cahier de vacances. Inutile, donc, de lui imposer tous les jours des quantités d'exercices ! OEuvrez plutôt à son éveil culturel, en l'emmenant au cinéma, au théâtre, à un concert ou à une expo. Les vacances sont faites à la fois pour se reposer et pour s'ouvrir au monde. »

« Veillez à le motiver »

Célia, 44 ans, enseignante en école privée, à Saint-Cyr ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius il y a 7 mois

    "enseignante en réseaux prioritaires" Ca doit pas bosser très dur, ça! Ca n'existait pas ça en 1960 et pourtant le niveau de l'enseignement primaire était bien supérieur!

  • M3155433 il y a 7 mois

    oui , les enseignants disent ça , et ils donnent des cours a leurs enfants durant les vacances ! Sinon vu le niveau d'orthographe et de maths qu'ils dispensent (ex: France = 23 éme sur 25 pays au tests Pisa ! ) .....

  • M8252219 il y a 7 mois

    Et les 95 000 profs qui ne sont jamais devant des élèves ont-il droit aux même vacances que ceux qui enseignent !!!!!

  • vmcfb il y a 7 mois

    Il y'a ceux qui jouent, et ceux à qui l'on montre qu'apprendre est un plaisir..Il y a ceux qui sont autonome depuis les plus jeunes âges, et ceux qui se destinent à l'assistanat..