Devises: les inquiétudes internationales pèsent sur l'euro.

le
0

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne européenne était en baisse contre la plupart de ses principales contreparties ce mardi midi. A cette heure, l'euro cède ainsi 0,84% contre le yen à 128,15, 0,65% à 1,0759 dollar et 0,35% à 0,7333 livre sterling. La principale devise du Vieux Continent restait cependant inchangée face au franc suisse, à 1,0856.

Et pourtant, les nouvelles statistiques des Etats-Unis ne sont pas enthousiasmantes pour le dollar : en effet, l'indice PMI manufacturier pour décembre aux Etats-Unis a baissé en décembre à 51,2 points, soit son plus bas niveau depuis octobre 2012.

Mais ce sont surtout les nouvelles de Chine qui inquiètent et incitent les cambistes à se placer sur le dollar, qui reste la principale devise refuge au niveau mondial : “les investisseurs ont essentiellement réagi à un regain d'inquiétude sur la croissance en Chine et à la chute de ses marchés actions. L'indice Caixin-Markit des directeurs des achats dans le secteur manufacturier est au coeur de cette réaction de marché”, résument les analystes d'Aurel BGC.

En décembre, cet indice PMI chinois est resté sous la barre des 50 séparant l'expansion de la contraction en s'établissant à 48,2 points, après 48,6 points en novembre. Signe que la conjoncture ne s'améliore pas du tout en Chine : 'la production a baissé pour la 7e fois en 8 mois', indique le communiqué de Caixin, qui met l'accent sur la faiblesse de la demande tant domestique qu'étrangère.

Pour ne rien arranger, sur les marchés boursiers de Chine continentale, la première séance de l'année a été marquée par un vif décrochage alors que les mesures visant à empêcher les grands actionnaires de vendre leurs titres vont arriver à expiration.

Et Aurel BGC de conclure : “de plus, la banque centrale chinoise a fixé le cours du yuan à un plus bas de quatre ans et demi face au dollar”. Rappelons que la Banque populaire de Chine avait déjà eu recours à cet outil cet été, ce qui avait vivement inquiété les marchés puisque que Pékin tente parallèlement de donner au renminbi une dimension internationale.

Du côté de l'agenda statistique de la matinée, on notera que le taux d'inflation annuel de la zone euro a été estimé à 0,2% en décembre 2015, comme le mois précédent, alors que le consensus l'attendait à + 0,3%. Par ailleurs, le taux de chômage en Allemagne s'est maintenu à 6,3%, comme attendu.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux