Devises : les idées françaises laissent l'Allemagne sceptique

le
0
Le projet de réforme du système monétaire international défendu par Nicolas Sarkozy ne convainc pas les Allemands. Les Etats membres du FMI préfèrent appeler le fonds à «approfondir son travail».

Nicolas Sarkozy, qui prendra la présidence du G20 en novembre, en a fait l'une de ses priorités. Son projet de réforme du système monétaire international, dont les détails précis ne sont pas encore connus, provoque pourtant déjà le scepticisme. «Nous avons des doutes quant à savoir si un nouveau système artificiellement imposé serait crédible», a expliqué le ministre des Finances Wolfgang Schaüble lors du Comité monétaire et financier international. Même la promotion d'un usage international de l'unité monétaire du FMI, à l'heure où le dollar constitue la principale monnaie de réserve, est critiquée. La valeur de cette unité, baptisée DTS (droit de tirages spéciaux) est déterminée chaque jour par un panier composé des quatre grandes monnaies de réserve internationales: dollar, euro, yen et livre.

«Toute tentative pour apporter des changements devra être minutieusement analysée», explique l'Allemagne. Selon Wolfgang Schaüble, «l'évolution du systüintertitre/>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux