Devises : le conflit est-ouest ne faiblit pas

le
0
DEVISES HEBDO - Le G20 des Finances se félicite d'avoir trouvé un accord. Mais les tensions demeurent sur le marché des devises. Alors que les Etats-Unis critiquent depuis des mois la faiblesse du yuan, c'est au tour de la Chine de dénoncer la future politique américaine.

À Gyeongju (Corée du Sud), les vingt plus grosses économies de la planète ont accouché au forceps d'une trêve dans la guerre des changes. Le G20 des Finances s'est engagé à la fin du week-end dernier à établir des taux de change «davantage déterminés par le marché» et à prendre en compte les surplus d'excédents commerciaux pour rééquilibrer l'économie mondiale. La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a même annoncé que la fin de la guerre des monnaies avait sonné.

Une avancée a eu lieu, mais elle n'est pas révolutionnaire. La sous-évaluation du yuan a été dénoncée et les autres pays exportateurs d'Asie comme la Corée du Sud ou le Japon qui interviennent depuis plusieurs semaines pour enrayer l'envolée de leurs devises, et ainsi favoriser leurs exportations, ont été mis en garde.

Mais aucun objectif concret ni chiffré n'est ressorti de ces discussions. Et le marché des changes n'en est pas bouleversé. Le yen reste toujours très robuste, avec d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux