Devises: la monnaie unique européenne neutre face au dollar.

le
0

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne restait neutre (+ 0,05%) face au billet vert américain à 1,0686 dollar l'euro, ainsi d'ailleurs que face au franc suisse. L'euro gagne cependant environ 0,50% contre le yen et le sterling.

Principale statistique de l'après-midi : la première estimation de l'évolution du PIB des Etats-Unis pour le 4e trimestre 2016, que le consensus attend à 2,2%, après 3,5% au 3e trimestre, un taux dopé par la reconstitution des stocks.

'La croissance américaine devrait être restée solide au quatrième trimestre', commente ce matin Aurel BGC. Bref, 'en 2016, la croissance américaine n'aura vraiment déçu qu'au premier semestre', ajoutent les spécialistes, d'autant que la plupart des statistiques économiques américaines publiées ces derniers mois étaient globalement positives.

Les cambistes suivront de près cette publication alors que la Réserve fédérale américaine réunira, le 31 janvier et le 1er février prochains, son premier FOMC (comité de politique monétaire) de l'année. A en croire l'indicateur FedWatch du CME, les investisseurs n'anticipent pas de nouveau “tour de vis” sur les taux courts avant juin. Mais attention, une croissance plus élevée que prévu pourrait bousculer cette projection.

Les statistiques ne manqueront pas tout à l'heure aux Etats-Unis et iront des commandes de biens durables de décembre en passant par la dernière version de l'indice de l'université du Michigan mesurant la confiance du consommateur pour janvier.

“Barack Obama et Janet Yellen laissent les clés à Donald Trump d'une économie en excellente santé qui performe mieux que le consensus (...), qui est quasiment en situation de plein-emploi et qui fait face à une 'bonne' inflation puisque la hausse des salaires est enfin visible depuis quelques mois”, commentent les analystes de Saxo Banque.

“La principale question en suspens est de savoir si Donald Trump arrivera à capitaliser sur ces bonnes conditions”, ajoutent les spécialistes.

Notons par ailleurs que le peso mexicain, la plus liquide des devises émergentes, a de nouveau souffert contre le billet vert américain alors que Donald Trump a donné de la voix, en exigeant du Mexique qu'il paie le mur dont les Etats-Unis veulent doter la frontière séparant les deux pays. Ce qui a entraîné un 'clash' diplomatique et l'annulation de la visite aux Etats-Unis du président mexicain. Même si à 21,30 peso le dollar, la devise mexicaine reste en deçà du record bas de 22 pesos touché voilà une dizaine de jours.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux