Devises: l'euro sur la défensive avant le discours de Draghi

le
0

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne peinait à se maintenir au-delà de 1,10 dollar à la veille du terme de la réunion de la BCE. Même si l'euro grappille pour l'heure 0,15% à 1,0997 dollar, il a encore touché en matinée un point bas de 1,0972.

Par ailleurs, l'euro évolue en ordre dispersé contre le yen (- 0,29% à 113,67), le sterling toujours pénalisé par la perspective du Brexit (+ 0,26% à 0,8949), et le franc suisse (- 0,03% à 1,0867).

En effet, à rebours des craintes de “tapering” exprimées voilà quelques semaines, l'opinion dominante chez les opérateurs est que la Banque centrale européenne ne devrait pas durcir sa politique. Le conseil des gouverneurs de l'établissement émetteur se terminera demain midi, à Francfort, par la conférence de presse de son président, Mario Draghi.

“Comme devrait vraisemblablement le laisser entendre Mario Draghi demain, l'hypothèse la plus crédible pour la BCE repose sur une extension du programme de rachats d'actifs au-delà de mars 2017. L'officialisation de cette mesure devrait avoir lieu en décembre prochain, ce qui permettrait aux investisseurs d'avoir un peu plus de visibilité à propos de l'évolution de la politique monétaire en zone euro”, estime-t-on ainsi chez Saxo Banque ce matin.

Chez Aurel BGC, on revient sur l'enquête sur le crédit dont les résultats ont été publiés par la BCE. “Les conditions d'octroi de prêts aux entreprises et aux ménages de la zone euro ont continué à s'améliorer au troisième trimestre, tout comme la demande”, en retiennent les spécialistes. “La hausse de la demande de crédits s'est confirmée au troisième trimestre, tant pour les ménages (prêts immobiliers et prêts à la consommation) que pour les entreprises”, ajoutent-ils. Ce qui tendrait à prouver que le QE produit des effets véritablement positifs sur les conditions et les octrois de crédit.

Du côté de l'agenda statistique américain de l'après-midi, on guettera tout à l'heure les statistiques des délivrances de permis de construire et des mises en chantier pour le mois septembre, qui s'annoncent selon le consensus en légère amélioration.

'Les chiffres de la construction pour septembre pourraient apporter des éléments sur l'approche de la Fed concernant son resserrement monétaire avant la cloche d'ouverture', commentent les analystes d'ADS Securities London.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux