Devises: l'euro revient vers les 1,12 dollar.

le
0

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne accusait légèrement le coup face à ses grandes contreparties après les attentats qui viennent de frapper Bruxelles, capitale de la Belgique et siège de plusieurs institutions européennes. Sans oublier plusieurs indicateurs économiques. A cette heure, la monnaie unique européenne recule de 0,27% contre le billet vert américain, à 1,1212 dollar, ainsi que 0,24% à 1,0885 franc suisse et même - 0,68% contre le yen à 125,19.

L'aversion au risque qui accompagne quasi-mécaniquement la survenance d'actes terroristes pèse ce matin sur les indices d'actions sans pour autant épargner la principale devise d'Europe, l'euro.

Notons que la matinée a aussi été marquée par une actualité statistiques nourrie sur le Vieux Continent, dont un indicateur allemand inférieur aux attentes. Ainsi, l'indice PMI flash Markit des directeurs d'achat pour la zone euro s'est redressé de 53 en février à 53,7. Soit un peu plus que les anticipations du marché, qui attendaient un chiffre stable.

Par ailleurs, la confiance des analystes financiers en Allemagne s'est améliorée en mars, à en croire l'indice de perspectives de l'institut ZEW qui augmente de 3,3 points à +4,3. Cependant, le consensus tablait sur un chiffre de l'ordre de 5. 'Apparemment, le nouveau geste de la BCE pour assouplir considérablement sa politique monétaire n'a pas eu d'effet substantiel sur le sentiment économique', constate Sascha Steffen, un responsable du département recherche du ZEW.

D'un point de vue plus fondamental pour l'euro/dollar, deux membres de la Fed ont évoqué hier l'éventualité d'une nouvelle hausse des taux directeurs américains en avril, ce qui tend à soutenir l'euro contre le dollar.

Notons enfin que l'euro parvient à prendre 0,39% contre le sterling à 0,7852 alors que la crise qui divise le gouvernement de David Cameron en vue notamment du référendum sur le Brexit ne faiblit pas. “Le ministre du Travail, Iain Duncan Smith, a démissionné pour protester contre une mesure budgétaire, retirée ensuite par le Premier ministre”, résume-t-on chez Aurel BGC ce matin.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux