Devises: l'euro revient sur les 1,09 dollar.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'instar des marchés d'actions, la monnaie unique européenne a abandonné une partie de ses gains récents contre le billet vert depuis l'élection sans appel d'Emmanuel Macron à la présidence de la République française. Mardi midi, l'euro, qui avait brièvement dépassé la barre symbolique des 1,10 dollar lundi matin, un sommet de six mois, se traite se tasse de 0,18% à 1,0904 dollar.

Sans orientation contre le sterling et le franc suisse, l'euro gagne néanmoins 0,22% face au yen à 123,98.

“Le marché réagissait dans un schéma classique 'acheter la rumeur, vendre la nouvelle' même si la réaction reste globalement mesurée”, commentaient ce matin les analystes de Saxo Banque à propos des marchés d'actions. Mais la tendance semble similaire du côté des devises, maintenant que l'éventualité de voire Marine Le Pen accéder à la tête de l'Etat français n'est plus d'actualité

“Ce risque politique désormais écarté, les marchés vont pouvoir à nouveau se tourner vers l'économie réelle, du moins jusqu'aux élections législatives des 11 et 18 juin prochain”, ajoute Saxo Banque.

'La chute de la volatilité est négative pour le yen (voire pire pour le franc suisse, dans ce contexte) et favorable aux devises de rendement en général', expliquent les cambistes de Société générale, les investisseurs refaisant leurs calculs de pondération.

Du côté des statistiques de la matinée, on a appris que la production industrielle de l'Allemagne avait diminué de 0,4% de février à mars, mais le consensus attendait pire (- 0,7% environ). L'excédent commercial du pays s'est légèrement réduit, à 19,6 milliards d'euros.

“D'autres données 'centrales'' se sont montrées faibles, mais des enquêtes signalent que la croissance du PIB a été forte au premier trimestre et pointent un bon démarrage au deuxième”, commentent les analystes de Capital Economics, qui anticipent 0,8% au premier trimestre, vendredi. Soit sensiblement plus que le consensus, qui vise + 0,6% après + 0,4% lors du 4e trimestre 2016.

L'agenda américain de l'après-midi sera peu fourni. “Seuls les stocks de grossistes aux Etats-Unis revêtent une certaine importance”, souligne encore Saxo Banque. Ils sont attendus par le consensus, au titre du mois de mars, en légère baisse de 0,1%, comme le mois précédent.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux